29 novembre 1922 : En Égypte, Howard Carter découvre la tombe du jeune pharaon Toutankhamon

  • A
  • A
Un jour dans l'Histoire est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Franck Ferrand nous fait revivre l'histoire à travers les événements qui ont marqué la date du jour.

Nous sommes le 29 novembre 2017, mais en quel 29 novembre partons-nous ?

Le 29 novembre 1922, lorsque, en Égypte, Howard Carter découvre la tombe du jeune pharaon Toutankhamon ! Un moment de grâce et de sidération, qu’a si bien raconté, en son temps, le regretté Alain Decaux. Vous vous le rappelez peut-être, se mettant à la place de l’archéologue qui passe une lampe dans la brèche opérée par ses hommes et, jetant un regard circulaire à l’intérieur du caveau, s’exclame d’une voix blanche : "Je vois des merveilles !".

Il y avait du monde autour de Carter ?

Il y a ses collaborateurs, notamment Callender, tous les hommes de peine aussi et puis Lord Carnarvon qui finance toute l’opération, avec son épouse. Il a fallu attendre leur arrivée depuis l’Angleterre, il n’était pas question d’ouvrir la tombe en leur absence.

L’entrée du caveau avait été protégée par des gravats provenant de la tombe KV9, celle de Ramsès V et Ramsès VI ; c’est probablement ce qui l’a préservée des pilleurs de tombes.

Quel a été l’impact de cette découverte sur la connaissance de l’Égypte antique ?

Un impact immense ! D’un seul coup, ce qui se révélait après une absence de plus de trente siècles, c’était tout l’esprit, tout l’art de vivre et de mourir des pharaons de la XVIIIe dynastie, la plus brillante. Il y avait là du travail pour une génération au moins d’égyptologues.

Certains, vous le savez, ont voulu voir dans la mise au jour de Carter et Carnarvon une violation, un sacrilège ; et l’on a monté cette histoire de la "malédiction du tombeau".


On retrouve Franck Ferrand à 14 heures, sur Europe1.

Et nous évoquerons monsieur Degas et ses toiles immortelles.