25 septembre 2003 : la jeune Nigériane Amina Lawal est relaxée et échappe à la lapidation

  • A
  • A
Un jour dans l'Histoire est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Franck Ferrand nous fait revivre l'histoire à travers les événements qui ont marqué la date du jour.

Nous sommes le 25 septembre 2017 mais en quel 25 septembre partons-nous ?

Un 25 septembre assez récent, celui de 2003, il y a donc 14 ans seulement. Ce jour-là, on apprenait la relaxe de la jeune Nigériane Amina Lawal, 31 ans. Elle avait été condamnée à mort, en mars 2002, pour avoir eu un enfant hors mariage. Elle avait mis cet enfant au monde alors qu’elle avait divorcé depuis plus de neuf mois ! Et pour aller au bout de l’horreur, la sentence devait être exécutée par lapidation, bien entendu.

C’était donc une sentence religieuse ?

Oui, en tout cas, prononcée par un tribunal en fonction de la loi islamique, la charia. Il faut que je vous précise que depuis l’an 2000, cette loi islamique est en vigueur dans 12 des 36 États de la fédération nigériane, essentiellement des États du nord du pays. On peut même dire que c’est une forme sévère de la charia qui s’y trouve appliquée.
Le 25 septembre 2003, donc, Amina Lawal était acquittée en appel, non sur le fond, mais pour vices de procédure ; ses avocats avaient pu prouver que lors de l’énoncé du verdict, les juges n’étaient pas présents en nombre suffisant. C’est donc une victoire modeste qu’ont obtenue, ce jour-là, les défenseurs de la jeune femme. Mais une victoire quand même et la vie sauve pour Amina !

Son cas n’a pas pu faire jurisprudence ?

Non, évidemment, puisque l’annulation de la sentence n’est intervenue que sur des motifs formels. Il faut rappelle qu’au-delà du cas de cette jeune mère, et bien que le gouvernement nigérian ait déclaré la charia anticonstitutionnelle, des lapidations sont régulièrement prononcées dans ce pays, entre autres.
Entre autres, car il faut savoir que la lapidation contre les couples adultères et contre les homosexuels est en vigueur dans les pays suivants : l'Arabie Saoudite, l’Iran, la Mauritanie, le Soudan, le Yémen, le Pakistan et les Émirats Arabes Unis, mais elle y est de moins en moins appliquée depuis quelques années.


On retrouve Franck Ferrand à 14 heures, sur Europe1.

Pour une heure entière consacrée à la fusillade de Fourmies.