25 octobre 1415 : la bataille d’Azincourt entre Français et Anglais

  • A
  • A
Un jour dans l'Histoire est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Franck Ferrand nous fait revivre l'histoire à travers les événements qui ont marqué la date du jour.

Le 25 octobre 1415 est le jour de la terrible bataille d’Azincourt entre Français et Anglais. "Terrible", en tout cas, pour nous autres Français, qui allons subir une des plus plates défaites de notre histoire, en pleine "Guerre de Cent ans"

Depuis déjà sept décennies, le roi d’Angleterre, Henri V Tudor, reprend le vieux flambeau des Plantagenêt et se considère comme roi d’Angleterre et de France ! Ce souverain conquérant aimerait profiter de la grande faiblesse du royaume de France, liée notamment à la folie du roi Charles VI. Il débarque donc sur le continent à la tête d’une armée légère et mobile. De son côté, la cour de France ne va pas rester sans réagir et réunir le ban et l’arrière-ban de la chevalerie française et de ses alliés.

Il y a donc un énorme déséquilibre entre les forces en présence ! Six mille Anglais seulement contre plus de dix-huit mille Français ! De quoi rassurer nos chevaliers qui, si l’on en croit le Henry V de William Shakespeare, croient la partie gagnée d’avance. Sauf qu’en l’occurrence, les Français ont – comme souvent – une guerre de retard, et que les archers surentraînés du roi d’Angleterre vont faire merveille en se postant sur les flancs des hommes d’armes massés au centre.

A dix heures, sur le terrain détrempé d’Azincourt, dans l’actuel Pas-de-Calais, s’engage une bataille assez courte, mais cruelle – et qui sera suivie, de part et d’autres, par des exactions assez lamentables : on est allé jusqu’à massacrer les pages – qui sont des adolescents – et à égorger les prisonniers. Triste épisode, qui aboutira à la mise en danger de la souveraineté française par le "honteux traité de Troyes", en 1420, conclusion de la bataille sur un plan diplomatique.