25 avril 1973, inauguration du périphérique parisien

  • A
  • A
Aujourd'hui dans l'histoire est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Franck Ferrand nous fait revivre l'histoire à travers les évènements qui ont marqué la date du jour.

Nous sommes le 25 avril 1973,

Le jour de l’inauguration du périphérique parisien. Plus précisément, de son dernier tronçon. Il relie la porte Dauphine à la porte d’Asnières et boucle les 35 premiers kilomètres de cette ceinture parisienne. Pierre Messmer, le Premier ministre de l’époque, a fait le déplacement. Il faut dire que c’est tout de même l’axe routier le plus fréquenté de France. Et d’Europe !

73, c’est l’inauguration ; mais quand les travaux ont-ils commencé ?

17 ans plus tôt ! En 1956. D’ailleurs, les projets avaient commencé dès les années 20, puis repris dans les années 40. Il s’agissait, à l’époque, de soulager les boulevards des Maréchaux qui, déjà, commençaient à saturer. Le plan était tout tracé : le périphérique suit la ligne des anciennes fortifications de Paris, les "Fortifs" du temps de Louis-Philippe. Elles ne sont plus alors qu’une succession de terrains vagues : "la zone". Les plus pauvres y ont élu domicile. On les appelle d’ailleurs les "zoniers". Depuis la guerre, on a bâti là quelques HLM. Donc le boulevard périphérique se construira, tronçon par tronçon, à partir de 56.

Il y a eu des critiques, comme toujours...

On est en France et à Paris ! Les premiers à se plaindre ont été les riverains ! On peut les comprendre : le nouvel axe, hyper-fréquenté,  va occasionner un trafic d’enfer, donc beaucoup de bruit et de la pollution. Mais comme disait Pompidou : "Les Français aiment la bagnole, que voulez-vous que j’y fasse ?" Aujourd’hui, en 2016, 270.000 voitures empruntent le "périph" chaque jour ! Il existe d’autres voies autour de Paris. Comme la petite ceinture, une ancienne ligne de chemin de fer, aujourd’hui abandonnée, mais c’est une autre histoire…

Et l’histoire, on la retrouve à 14 heures, sur Europe1.

Nous irons flâner dans les cours et les jardins de l’Alhambra de Grenade.