24 octobre 1945 : la naissance de l’ONU

  • A
  • A
Un jour dans l'Histoire est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Franck Ferrand nous fait revivre l'histoire à travers les événements qui ont marqué la date du jour.

Nous sommes le 24 octobre 2017, mais en quel 24 octobre partons-nous ?

Cela me rappelle le 24 octobre 1945, date de naissance de ce que le général de Gaulle appelait, non sans condescendance, le "Machin" : l’Organisation des Nations Unis, qui voulait ressusciter, à l’issue de la guerre, la défunte SDN, la Société des Nations mais en essayant de la rendre efficace.

Il est vrai que la SDN n’avait pas brillé, dans l’entre-deux-guerres, par son efficacité.

D’autant moins que les États-Unis, qui avaient souhaité sa création, avaient finalement refusé d’y adhérer. En 1945, à San Francisco, les vainqueurs de la Guerre ont bien l’intention de se doter des moyens d’éviter les guerres dans l’avenir ou, en tout cas, pour être réaliste, d’en limiter la durée et les effets. La grande différence entre l’ancienne SDN et la nouvelle ONU, c’est qu’une hiérarchie des Nations a été établie d’emblée à la demande du président Roosevelt, qui a voulu un conseil de sécurité composé de cinq États membres : États-Unis, URSS, Chine (qui est encore à l’époque, la Chine nationaliste), France et Royaume-Unis. Cinquante-et-un pays vont signer la Charte des Nations Unies ; précisons qu’à l’époque, en 1945, il s’agit uniquement de pays ennemis de l’Allemagne vaincue, des pays qui s’en sont en tout cas déclarés ennemis au moins cinq mois avant sa capitulation.

Tout cela évoluera, bien entendu ; je n’ai pas le temps, ce matin, d’évoquer l’action complexe et controversée des Nations Unies depuis 72 ans, ni le rôle des différentes organisations qui lui sont subordonnées. Notons que le 24 octobre est chaque année, même si cela ne fait pas beaucoup de bruit, la Journée des Nations Unies.


On retrouve Franck Ferrand à 14 heures dans Au cœur de l’histoire !

Nous évoquerons un crime sous Louis-Philippe : l’affaire Choiseul-Praslin.