23 octobre 1956 : Le début de l’insurrection de Budapest

  • A
  • A
Un jour dans l'Histoire est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Franck Ferrand nous fait revivre l'histoire à travers les événements qui ont marqué la date du jour.

Nous sommes le 23 octobre 2017, mais en quel 23 octobre partons-nous ?

Le 23 octobre 1956. Le jour qui marque le début de l’insurrection de Budapest. Ce sont les étudiants, comme souvent, qui ont entamé le mouvement. Les manifestants envahissent les rues, ce qui dans cette république populaire de Hongrie, sous le joug de l’Union soviétique, n’est pas franchement habituel ! Les étudiants marchent vers le Parlement. Une délégation pénètre même dans les bâtiments de la radio nationale pour diffuser leur message. Mais ils sont arrêtés. La foule les réclame, mais la seule réponse du gouvernement, ce sont des coups de feu ! La manifestation, jusque-là pacifique, se transforme en émeute. 

Mais la révolte ne s’est pas cantonnée à Budapest ?

Oh non ! Très vite, elle enflamme tout le pays. On arrache les emblèmes communistes, on chante de vieilles chansons patriotiques hongroises interdites, une statue de Staline est renversée ! Les soldats envoyés pour écraser la révolte arrachent leurs insignes pour rejoindre les manifestants ! Et le 23 octobre au soir, le gouvernement appelle Moscou à l’aide. Les chars soviétiques entrent à Budapest dès deux heures du matin cette nuit-là. Mais la pression révolutionnaire, la soif de liberté sont trop fortes. Un nouveau gouvernement, plus proche des aspirations des émeutiers, est mis en place. C’est le statu quo. Mais Krouchtchev, à Moscou, décide finalement d’écraser cette insurrection : le 4 novembre, les chars soviétiques entrent à nouveau dans Budapest et reprennent le pouvoir par la force.


On retrouve Franck Ferrand à 14 heures sur Europe1. 

Pour évoquer la Guerre civile d’Espagne, à travers les yeux d’Hemingway.