22 décembre 1895 : la première radiographie

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Un jour dans l'Histoire est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Franck Ferrand nous fait revivre l'histoire à travers les évènements qui ont marqué la date du jour.

Nous sommes le 22 décembre 2015, mais on fait un bond en arrière... jusqu'où.. ?

Le 22 décembre 1895, Wendy. Le physicien allemand Wilhelm Röntgen utilise pour la première fois des rayons X, réalise la première radiographie de l’histoire - celle de la main d’une femme !

Et comment est-il arrivé à ce résultat, Franck ?

En fait, dans le milieu scientifique, on s’intéresse depuis quelques temps à une expérience étonnante : on place deux électrodes dans un tube de verre où l’on fait le vide. On déclenche une décharge électrique entre les deux électrodes et, à ce moment-là, les parois du tube reflètent une lumière verte.

A quoi cela sert-il ?

Pour le moment, à rien du tout ! On ne sait pas trop quoi en penser. Plusieurs hypothèses sont émises, mais surtout on ne voit pas ce que l’on pourrait en faire. Concrètement. C’est alors que l’Allemand Röntgen va faire une découverte capitale : dans une chambre noire, il place le tube dans un carton opaque et l’approche d’une plaque photographique. Or la plaque s’illumine ! Ce qui veut dire que les rayons émis depuis le tube de verre peuvent traverser la matière ! Et venir s’imprimer sur la feuille ! Röntgen vient de découvrir un rayon inconnu, qu’il nomme donc « rayon X » !

A-t-il tout de suite expérimenté sa découverte sur l’homme ?

Oui : ou plutôt sur une femme, la sienne ! Anna Berta Röntgen. Il place sa main entre les rayons et la plaque photographique et, au bout de vingt minutes, obtient la première radiographie de l’histoire. On voit clairement le squelette de la main, ainsi que la bague de Mme Röntgen. Conclusion : les rayonnements des électrons sont freinés par les os et par le métal. La radiographie est née, on va lui devoir bientôt un bond de géant dans le domaine médical ! Cette découverte va valoir à Röntgen le premier prix Nobel de physique en 1901. Mais ça, c’est une autre histoire.

L’histoire, on la retrouve, avec vous, tout à l’heure à 14 heures, sur Europe1...le sommaire ?

Nous évoquerons une sorte de Lawrence d’Arabie au féminin : Gertrude Bell !