15 janvier 1919 : assassinat de Rosa Luxemburg

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Un jour dans l'Histoire est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Franck Ferrand nous fait revivre l'histoire à travers les évènements qui ont marqué la date du jour.

Nous sommes le 15 janvier 1919,

A Berlin, le jour de la mort de Rosa Luxemburg. L’icône intellectuelle marxiste venait tout juste de sortir de prison. Des militaires sont venus la chercher à son domicile pour la conduire à l’hôtel Eden où elle doit être interrogée. Ces militaires sont en fait des corps francs, les membres d’une milice. En sortant de l’hôtel, ils assomment Rosa Luxemburg d’un coup de crosse de fusil et l’emmènent. Dans la voiture, l’un des hommes lui tire une balle dans la tête. Son corps sera jeté au fond du Landwehrkanal. 

Pourquoi est-elle assassinée de cette manière ?

Parce qu’elle dérange. L’Allemagne vaincue est en ébullition, en ce mois de janvier 19. Les ouvriers se soulèvent, mais la répression est proportionnelle à l’ampleur du mouvement. Or Rosa Luxemburg soutient les ouvriers. Elle a créé avec Karl Liebknecht la ligue spartakiste, en hommage à Spartacus, l’esclave révolté. Il s’agit d’un groupe marxiste, d’extrême gauche. Elle a aussi milité avec les pacifistes contre la première guerre mondiale. Et bien entendu, elle soutient la révolution bolchevique en Russie, même si elle garde une certaine distance avec elle, notamment quant aux méthodes répressives de Lénine.

Son meurtre est devenu un symbole...

Oui, bien qu’un communiqué ait tenté d’acc’éditer qu’elle avait été tuée par un groupe de citoyens. Quelques jours plus tard on enterre un cercueil vide, puisqu’on n’a pas retrouvé le corps. C’est donc symboliquement que Rosa st enterrée auprès de Karl Liebknecht, assassiné lui aussi, parmi une trentaine d’autres victimes des répressions. Au mois de mai, un corps sera repêché dans le canal et identifié, autant que faire se peut, après plus de quatre mois dans l’eau. Les assassins de Rosa Luxemburg n’écoperont que de quelques mois de prison. Quant à leur victime, elle deviendra l’une des grandes martyrs de la cause révolutionnaire. Et suscitera bien des vocations. Mais ça, c’est une autre histoire…

L’histoire, on la retrouve à 14 heures, sur Europe1.

Nous ferons l’émission à 30 000 pieds, à bord du dernier vol d’un Boeing 747 d’Air France.