13 novembre 1956, la cour suprême casse les lois ségrégationnistes

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Un jour dans l'Histoire est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Franck Ferrand nous fait revivre l'histoire à travers les évènements qui ont marqué la date du jour.

Le 13 novembre 1956, date historique outre-Atlantique, puisque c’est le jour où la Cour suprême des États-Unis a déclaré illégale la ségrégation dans les transports publics. En l’occurrence, il s’agissait des autobus de l’Alabama. Cette décision a marqué une étape décisive dans la conquête des droits civiques par les Afro-américains.

Il existe un rapport entre cette décision et l’affaire Rosa Parks ?

Oui, un rapport direct. Petit rappel des faits : le 1er décembre 1955, Rosa Parks, une dame de couleur vivant à Montgomery, capitale de l’Alabama, refuse de céder sa place, dans un bus, à un homme Blanc qui voulait profiter des places réservées aux Blancs dans les transports publics. Rosa Parks refuse d’obtempérer à l’injonction du chauffeur ; elle est donc arrêtée par la police. C’est le début d’un mouvement local, puis national et même international, qui va aboutir, le 13 novembre 1956, à cette décision de la Cour Suprême, puis à le reconnaissance des Droits civiques, une dizaine d’années plus tard.

Justement : à partir de quand la ségrégation va-t-elle complètement disparaître aux États-Unis ?

Elle disparaît en droit, je dis bien "en droit", avec la signature, par le président Johnson, du Civil Rights Act du 2 juillet 1964, interdisant toute forme de discrimination dans les lieux publics, ainsi que du Volting Act de 1965, qui supprimera les tests et les taxes pour devenir électeur. Ça, c’est pour le droit, car pour ce qui est des comportements quotidiens, autant vous dire que c’est une autre histoire…

L’histoire, on la retrouve tout à l’heure à 14 heures, sur Europe1. 

Nous ferons une plongée au cœur de la Londres victorienne.