Tirer le meilleur de soi-même et devenir la personne que l'on veut être

  • A
  • A
Antidote est une chronique de l'émission La vie devant soi
Partagez sur :

Anne Cazaubon nous fait découvrir aujourd'hui le livre de Paul Arden, "Vous pouvez être ce que vous voulez être"

Avec vous Anne Cazaubon, chaque dimanche, on découvre un livre incontournable de développement personnel pour votre chronique Antidote.

Aujourd’hui, c’est un Petit livre de mots et d’images qui se lit donc autant qu’il se regarde et dont le titre prend la forme d’un mantra : "Vous pouvez être ce que vous voulez être", petit guide concis pour tirer le meilleur de soi-même, et sur sa couverture, il est même précisé que c’est "le livre le plus vendu au monde". Petit coup de provoc, bien culotté de son auteur Paul Arden, figure de la publicité britannique et génie de la communication, décédée en 2008. Et pour cause, c’est un secteur hautement concurrentiel qu’il a bien connu puisqu’il fut à la tête du pôle création de la très réputée agence de publicité Saatchi & Saatchi à Londres. 

On le sait, on a besoin de se nourrir d’inspiration quand on se lance dans un projet fou, quand on cherche à accoucher d’une idée. Paul Arden va nous inviter à prendre des risques, et balayer les idées reçues. Parce que pour lui "Viser la perfection, être le meilleur en restant consensuel et se fixer des objectifs réalistes", ça n’est pas du tout la réussite au travail. C’est même exactement le contraire ! Non, pour lui, comme il l’écrit en gros et gras : "Celui qui ne se trompe jamais a peu de chances de réussir" ! Tout au long de ce petit guide, il va exploiter à merveille l’art de la citation et de la réflexion, mais aussi le pouvoir des mots et des images pour nous inviter à oser franchir le pas !

Page 46 par exemple, "Quand c’est infaisable, Faites-le ! Si vous ne le faites pas, ça n’existe pas !" et illustre cette idée avec le film "Citizen Kane". Il nous raconte qu’au départ, personne ne croyait à ce film, qu’Orson Welles ne trouvait pas d’investisseurs, mais qu’il avait tout de même récolté une petite somme pour payer les acteurs. Et qu’à force de quémander et d’emprunter à droite, à gauche, d’attendrir les gens, il a pu construire des décors tourner des bouts d’essai et qu’à la fin, il avait déjà réalisé un tiers du film. C’est devenu une réalité puisque son film existait. Les investisseurs ont pu juger sur pièce et il a obtenu l’argent pour finir son film. Sauf que s’il avait baissé les bras devant son projet soi-disant irréalisable, il n’aurait qu’allonger l’interminable liste des idées jamais concrétisées !

Autres citations ?

"Sans but, il est difficile de marquer des points."

"Un croquis sommaire est plus vendeur qu’une maquette finalisée." (on passe à l’action !)

"Si vous séchez, changez de stylo"

"N’attendez pas la prochaine occasion. Le moment de faire vos preuves, c’est maintenant."

"Le talent, ça aide, mais ça ne vous mènera pas aussi loin que l’ambition."

"Ne gardez pas vos idées pour vous. Partagez tout ce que vous savez, vous en apprendrez d’autant plus".

Autant de slogans à laisser infuser, à lire, relire, à afficher, pour mieux les intégrer et créer ainsi une nouvelle réalité pour soi.

On rappelle les références du livre que vous nous présentez aujourd’hui

Une "bible" de poche qui permettra aux timides talentueux de penser l'impensable et de rendre possible l'impossible. Ça s’appelle "Vous pouvez être ce que vous voulez être" de Paul Arden aux éditions Phaidon.

Merci Anne Cazaubon, je rappelle qu’on retrouve votre chronique Antidote autour du développement personnel tous les jours de la semaine à 15h55.