Répondre "avec amour" aux remerciements

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Antidote est une chronique de l'émission La vie devant soi
Partagez sur :

Anne Cazaubon a été marquée par sa professeure de yoga qui répondait "avec amour" lorsqu'on la remerciait. Notre façon de répondre aux remerciements peut signifier beaucoup.

Songeuse, c'est mon état permanent. J’ai cette petite "conf call" dans la tête avec tout un tas de gens qui m’envoient des messages et je déploie donc mes oreilles d’Anne en forme de paraboles pour capter les signaux forts (ou faibles que la vie m’envoie). C’est ce qui est intéressant d’ailleurs avec le développement personnel. Parce que le tout, c’est pas seulement de lire des livres. L’idée, c’est ensuite, de mettre tout cela en application, de mettre de plus en plus de conscience dans nos vies, et de se demander pourquoi on vit les choses : qu’est-ce que cela me fait d’entendre cela ? D’assister à cette scène ? De me faire dire cette phrase ? Pourquoi est-ce que je réagis ainsi à ce à quoi j’assiste ?

"Avec amour", deux mots inspirants

Comme souvent, c’est lors d’un cours de yoga (quand les smartphones sont en mode avion au fond du sac, que les chakras sont bien alignés, et que les écoutilles sont grand ouvertes) que l’on est prêt à entendre ce que la vie veut nous faire voir. Une fois le cours terminé donc, et alors que chacun se changeait, ôtait son jogging pour revêtir son habit de lumière, ou encore laçait ses chaussures, au loin, j’ai aperçu l’une des élèves remercier la prof pour la qualité de son enseignement. Il faut dire qu’elle met tout son cœur à l’ouvrage, qu’elle ne se contente pas de faire "le service minimum", qu’elle répète inlassablement d’où viennent chaque posture, qu’elle vient corriger les mouvements de chacun, avec bienveillance, sourire… Elle est littéralement "aux petits soins" pour ses élèves, soucieuse de nous élever, de nous faire grandir, en clôturant chaque séance avec une citation issue de son carnet personnel, une phrase qui elle-aussi, l’aura fait évoluer, tout en nous invitant à nous remercier, à remercier notre corps, pour ce qu’il aura voulu faire (ou pu faire, mais c’est la même chose) sur le tapis.

Il y a donc cette élève qui remercie la prof et la prof de lui répondre : "Avec amour." Bon, là, clairement, je me suis dit que j’avais dû mal entendre, que la relaxation finale, après l’enchaînement des postures avait dû m’endormir le cerveau. Puis, à mon tour, avec mon manteau sur le dos, je me suis approchée de la prof pour la remercier et à nouveau, elle m’a envoyé un "avec amour" des plus bienveillants ! J’avais donc bien entendu. Et depuis, je suis en boucle là-dessus tant je suis subjuguée par l’inspiration que génère cette phrase. Cette prof avait définitivement trouvé le job de ses rêves et d’ailleurs, c’était au-delà du travail, puisque c’était "avec amour" qu’elle donnait ses cours. En fait pour résumer, pour elle, tout part du cœur et comme elle est tout à fait alignée (âme/corps /esprit), transmettre le yoga est tout sauf laborieux, en effet.

Les différentes façons de répondre à un "merci"

C’est vrai qu’on a fait du chemin, depuis l’enfance, pour accueillir un merci et y répondre. Parce qu’on l’a tous entendu ce "merci qui ?" quand on était petit. Merci qui ? Merci maman adorée que j’aime tant de me laisser regarder le club Dorothée, de me laisser aller dormir chez ma meilleure copine… Et en réponse au merci, généralement, on avait un "bon, mais tu me promets que tu auras fait tes devoirs", "d’accord, mais après on éteint"… Mais là, on est dans un rapport "parent-enfant" et on regarde ces situations par le prisme de l’éducation.

Là où ça devient intéressant, c’est à l’âge adulte. Parce que si on s’écoute bien, on répond plutôt autre chose à un "merci". Il y a celui qui prend un air très professionnel : "Ecoutez mademoiselle, je n’ai fait que mon travail", qui gomme d’un trait, sa valeur ajoutée. Il y a celle qui minimise sa part, (et qui, quelque part, se déprécie un peu) en disant "oh, de rien !" alors qu’elle n’a pas rien fait justement. Ça fait deux semaines qu’elle est sur ce dossier, qu’elle a mis ses compétences, son temps, son énergie au service d’autrui. Parce que c’est exactement là que cela se joue. Dans la reconnaissance de ma valeur, de ce que j’offre au monde. C’est quand je suis consciente de ma valeur, que je peux enfin gravir l’échelle et aller vers un "avec plaisir" ou "avec joie" quand on me remercie. Quant à "avec amour", alors là je vous invite à vous demander à vous aussi, dans quelles circonstances, vous pourriez répondre ce magnifique "avec amour".