Quand savoir s'il faut lâcher prise ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Antidote est une chronique de l'émission La vie devant soi
Partagez sur :

Tenir ou lâcher prise ? Voilà l'un des plus grands dilemmes de la vie. Il faut parfois savoir renoncer à ce que nous voulons vraiment pour se rendre compte que nous méritons mieux.

Alors Anne, aujourd’hui, j’ai l’impression que vous êtes pleine de doutes.

Oui, j’ai même inventé une posture de yoga en forme de point d’interrogation parce que je ne suis que questions. C’est d’ailleurs bien là mon problème. C’est même devant l’un des plus grands dilemmes de la vie que vous me trouvez, à genoux aujourd’hui ou presque terrassée par la vraie question, l’ultime, celle qui peut nous empêcher de dormir pendant des nuits, celle qui nous donne des cheveux blancs, ou plus de cheveux du tout. Faut-il tenir, encore essayer une nouvelle fois ou lâcher prise ? C’est vrai ça ! Quand savoir si ce énième texto que vous envoyez à votre ex le ou la fera revenir, ou si c’est définitivement le texto de trop, qui classera l’affaire sans suite ? Quand savoir si cette 50ème candidature que vous envoyez pour le job de vos rêves sera la bonne ou s’il faut tout simplement arrêter de s’acharner ? Quand savoir si c’est en insistant que l’on montre sa motivation et prouve son intérêt ou que l’on est véritablement en train de finir d’achever d’enterrer sa réputation ? Quand savoir où se termine le respect de soi et où commence l’humiliation ? Quand dire non, pour mieux se dire oui ?

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais en cas de coup dur, je me tourne souvent vers des hommes à moustache. Toujours est-il qu’avec Francis Cabrel, je me sens moins seule à me poser des questions. Mais aussi en compagnie d’Albert Einstein, un autre moustachu qui me remet régulièrement dans le droit chemin, en me rappelant sa définition de la folie. Selon lui, "être fou, c’est refaire toujours la même chose, et attendre des résultats différents". Je le répète pour les esprits embués du milieu de l’après-midi. On ne peut pas espérer des résultats différents si l’on adopte en permanence la même tactique. Si ce n’est pas pour vous, ce n’est pas pour vous ! Peu importe le nombre de fois où vous essaierez. Alors tenir, tenir ou lâcher prise. C’est sans doute là, la plus grande leçon de notre vie. C’est effectivement là qu’il est le plus dur d’avoir du discernement et de comprendre que l’on se malmène, que l’on ne se respecte pas, ou plus.

Mais alors qu’est-ce qu’on fait quand ça ne fonctionne pas ? Quand ça freine ?

On peut se dire aussi que si la vie ne nous donne pas ce que nous voulons, ce que nous réclamons (ce boulot, cet amour, la réussite de ce projet) cela ne veut absolument pas dire que nous ne le méritons pas. Mais que si cela ne se fait pas de cette manière-là, que les choses ne se font pas de manière fluide,c’est que vous méritez mieux. Et la bonne nouvelle, c’est que si vous et votre meilleure copine de circonstance, j’ai nommé la patience, vous cheminez, ensemble, main dans la main, sur ce chemin sinueux et escarpé, ce n’est pas un "mieux" que vous allez savourer. Ce sera même un "bien mieux" !