Pourquoi ce qui nous agace chez les autres devrait nous interpeller

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Antidote est une chronique de l'émission La vie devant soi
Partagez sur :

Anne Cazaubon nous explique que, ce qui nous agace ou ce que nous admirons chez les autres reflète quelque chose d'enfoui en nous-même.

Aujourd'hui, vous nous parlez de nos petits travers…

Ça vous est tous déjà arrivé (si, si, ne mentez pas, on est pareil vous et moi). Il y a cette collègue au bureau qui hurle quand elle est au téléphone. Il y a ce voisin, qui met très fort la musique le dimanche matin. Il y a votre mari, qui est toujours en retard. Il y a ce copain, qui ment comme il respire. Il y a cette salariée qui joue les pique-assiette et qui gratte tout ce qu’elle peut gratter (des places de ciné, du baby-sitting gratuit, des blocs d'aide-mémoire). Bref, il y a tous ces gens qui visiblement font tout pour vous énerver ! Oui, ça ressemble à un complot pour vous faire craquer. Ou en tout cas, c’est ce que vous croyez. A moins que cela ne vous donne juste une magnifique occasion de leur tailler un maxi-short et de les rhabiller pour l’hiver, dans leur dos, bien évidemment ! Oui, comme ça vous énerve, comme ça vous dépasse, vous tapez allègrement du sucre sur leurs dos au téléphone avec votre meilleure amie. Evidemment, personne ne sort grandi de cette histoire, surtout pas vous !

Qu’est-ce que cela veut dire de nous quand on est énervé par un comportement de l’autre ?

Et bien tout simplement, que nous avons ce même travers à l’intérieur mais que nous ne le regardons pas en face. Peut-être que c’est une facette de notre personnalité qui ne s’est pas encore révélé. Parfois, on est agacé pendant des mois par le comportement d’un ami avant de se voir agir exactement de la même manière ! Peut-être aussi que c’est quelque chose que l’on ne s’autorise pas à faire : je fais tout pour ne pas hausser la voix au bureau parce que nous sommes nombreux dans cet espace de travail, alors que ma voisine de bureau hurle au téléphone et nous fait partager chacune de ses émotions de la journée. Peut-être qu’elle m’agace parce qu’au fond, moi aussi, j’aimerais m’autoriser à parler à voix haute, ou partager ce qui m’arrive. Ou alors, cette amie qui en permanence demande de l’aide pour son déménagement, pour se faire véhiculer, pour se faire dépanner, peut m’énerver en me renvoyant que moi, je n’ose pas "embêter les autres" en leur demandant de l’aide. Et cela m’énerve de me rendre compte qu’il est de ma propre responsabilité d’oser demander de l’aide mais aussi que j’ai le droit de lui dire non. 

Celle qui peut nous aider là-dedans, c’est la québécoise Lise Bourbeau, auteur de développement personnel, qui s’est notamment concentrée sur le sujet qui nous intéresse aujourd’hui et qui nous propose par exemple de faire une liste de tout ce qui vous dérange chez quelqu’un en particulier. Reprenons cette collègue : je n’aime pas son manque de politesse, de respect, je trouve que certaines de ses réflexions sont stupides, je n’aime pas le son de sa voix. Une fois que le tableau est bien noir, vous allez pouvoir commencer, petit à petit, à accepter que chacun de ces aspects font partie de vous-même, même les plus difficiles à accepter, et vous donner le "droit d’être" ou de "vouloir être ainsi". Vous allez enfin pouvoir commencer à regarder le bon côté de ces facettes de votre personnalité, que vous considérez comme inacceptables et vous allez enfin pouvoir vous donner la possibilité d’exprimer certains des aspects que vous avez relevés chez d’autres.  L’idée, c’est vraiment de s’aimer soi d’avantage, d’aimer ces facettes moins reluisantes, d’accepter votre vulnérabilité dans certains comportements.

Alors, comme je vous vois faire une drôle de tête (oui, je vous vois, chacun derrière votre transistor), la bonne nouvelle, c’est que ça marche également dans l’autre sens. Que tout ce que vous admirez chez les autres (cette amie qui parle si bien en public, ce collègue qui a fait de super chronos au marathon, cette cousine qui a vraiment une allure de star, ce copain qui réussit tout ce qu’il entreprend), tout cela, (oui tout cela), si vous admirez ces parties-là, c’est aussi que quelque part, ces facultés sont en vous, ces potentiels sont bien cachés à l’intérieur et qu’il ne tient qu’à vous de les révéler au grand jour pour les offrir au monde !