Ouvrir les yeux sur nos rêves

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Antidote est une chronique de l'émission La vie devant soi
Partagez sur :

Notre inconscient se sert de nos rêves pour nous envoyer des messages. Il est donc important de s'en souvenir et pour cela, la meilleure solution est d'écrire.

Aujourd'hui, on s'intéresse à nos rêves...

Namaste ! Oui, le rêve, vous savez c’est cet ami qui vous rendrait visite, qui observerait votre vie et qui vous donnerait son avis. Oui, un peu comme votre mère, mais sans toutes les névroses, critiques, jugements et projections qui vont avec ! Parce que le rêve va vous montrer des solutions et vous indiquer les directions à prendre. Et le problème, c’est qu’on y croit pas. Pourquoi ça peut être intéressant de se souvenir de ses rêves ? Tout simplement parce ce sont des messages que nous envoie notre inconscient, et qu’il ne trouve que ce moyen-là, que ce canal-là, pour nous les exprimer. Parce que pour rappel, nous sommes guidés à 90% par notre inconscient et que le pauvre, aimerait bien de temps en temps, qu’on prête attention aux répétitions qu’il nous fait faire dans nos vies. Et comme on ne lui ouvre pas la porte de notre conscience, comme nous agissons souvent sans mettre de la conscience sur ce que nous disons, ou ce que nous faisons, l’inconscient se voit obligé de nous envoyer ce colis nocturne !

C’est le psychiatre Carl Gustav Jung qui disait qu’"en chacun de nous vit quelqu’un d’autre, que nous ne connaissons pas". Cet autre nous parle par le rêve et nous présente la façon dont il nous voit, qui diffère souvent de notre propre vision de nous-même. Je vous invite donc à laisser sur votre table de chevet un petit carnet, un petit bloc-note avec un crayon juste à côté, histoire d’éviter d’avoir à vous relever pour noter votre rêve, parce que, soyons précis et clair d’entrée de jeu, toutes les fois où vous vous êtes dit : "Tiens, c’est intéressant que je rêve de ça, il faut que je le note", vous ne l’avez jamais fait et avez ruminé pendant des semaines ensuite en vous demandant quelle était l’idée de génie, la fulgurance que vous avait envoyé votre inconscient pendant la nuit. Comme cette lettre avec accusé de réception que vous n’étiez jamais allé chercher au bureau de poste.

Ecrire pour se souvenir. Une chose est sûre : plus vous écrirez vos rêves, plus vous vous en souviendrez ! Et je peux vraiment vous assurer, d’expérience, que ça marche. S’endormir en ayant à portée de main un carnet que vous dédiez à cet exercice, tout en se répétant, au moment du coucher, "je vais me souvenir de mon rêve", "j’accueille les messages que m’enverra mon inconscient cette nuit", plutôt que de perdre un temps précieux, qui ne vous reviendra plus, sur les réseaux sociaux. Peut-être que les débuts seront difficiles, qu’au bout de quelques nuits, vous ne vous souviendrez toujours pas de vos rêves. Et puis un beau matin, il vous restera peut-être une image, une impression. Rien que ça, déjà, vous pouvez l’écrire. "Il y avait beaucoup d’eau et je nageais" ou "j’avais l’impression d’être poursuivie". Ou si aucune image ne vous revient, nommez le sentiment qu’il vous restait au réveil : la peur, la joie, le rire…

Et puis un jour, vous allez enfin vous souvenir de vos rêves, et c’est là que le décryptage de ce grand Cluedo onirique devient intéressant. Parce que tous les personnages de votre rêve représentent une partie de vous-même. Par exemple, quand vous rêvez que vous épousez votre patron, ça ne veut pas dire que vous êtes amoureuse de lui mais peut-être que vous êtes comme "mariée à votre travail". Oui, dans le rêve, vous êtes le rôle principal, les seconds rôles, le réalisateur, le metteur en scène pour que ce songe dresse un nouvel autoportrait de qui vous êtes ici et maintenant !