Le couple, c’est du BTP !

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Antidote est une chronique de l'émission La vie devant soi
Partagez sur :

Un couple se construit comme un chalet et pour arriver à une véritable harmonie, cela demande du temps.

Le vendredi, Anne, vous nous parlez d’amour…

Parce que je ne suis faite que de ça, Isabelle. Oui, parlons d’amour, dans l’une des formes les plus belles, mais aussi les plus délicates qu’il soit : j’ai nommé le couple, ce magnifique terrain de jeux et d’expérimentation ! Et à ce propos, j’aime bien ce que dit Denis Sonet. Pour lui, le couple, c’est vraiment comme une maison. Bon, lui choisit de prendre de la hauteur et préfère parler de chalet de l’amour.

Un chalet donc, qu’il va falloir construire parce que, vous le constatez certainement autour de vous, il y a des couples qui vivent effectivement dans des "deux-pièces cuisine", mais qui vivent un amour grand comme une gigantesque villa-piscine à débordement-face à la mer et d’autres qui sont propriétaires d’un bel appartement-parquet-moulure-cheminée dans un chic arrondissement, mais qui vivent une relation de la teneur d’une chambre de bonne sous les toits au 7ème sans ascenseur, glacial l’hiver et étouffant l’été !

Alors oui, l’amour, c’est du BTP ! Et une fois les premiers instants passionnels envolés, il va falloir revêtir votre plus beau bleu de travail, retrousser vos manches… et bosser ! Parce que non, les sentiments ne suffisent pas, colmater les brèches, maroufler ou coller des stickers immondes pour faire disparaître les fissures qui lézardent vos murs non plus.

Denis Sonnet, lui, nous dit que pour construire ce fameux chalet de l’amour, il faut quatre murs porteurs essentiels à la construction d’un couple. Premier mur : le projet commun. Deuxième mur : l’entente charnelle. Troisième mur : la tendresse, qui n’est pas la même chose que l’entente charnelle. Quatrième mur : la communication. Oui, parce que communiquer permet de briser la glace !

Si je comprends bien, dans le couple, il y a toujours quelque chose à restaurer, à améliorer…

Oui, le couple, c’est un peu comme les travaux : on sait quand ça commence, mais on ne sait jamais quand ça termine. Le délai que tout ceci peut prendre, le retard, les ratés, les murs porteurs abattus par mégarde, l’engueulade du chef de chantier, les larmes, les envies de tout plaquer. Et vous, dans votre vie, quel mur porteur fait défaut dans votre relation ? Est-ce le projet commun, difficile à élaborer ? Est-ce une entente charnelle compliquée à trouver ? Est-ce la tendresse, partie trop loin, qu’il faut rappeler ? Ou est-ce la communication qu’il y a à fluidifier ?

Et si vous êtes célibataire pour l’heure, peut-être que c’est aussi le temps de vous demander ce qui manquait dans votre dernière relation, de constater là où cela coinçait.