Et si vous faisiez les vendanges de votre été ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Antidote est une chronique de l'émission La vie devant soi
Partagez sur :

L'arrivée de l'automne peut être une bonne occasion de faire le tri chez soi, mais aussi dans sa vie...

Alors aujourd’hui, ça ne vous a pas échappé, c’est l’Automne... La durée de la nuit est égale à celle du jour puisque c’est l’équinoxe d’Automne. Les jours vont donc commencer à raccourcir de quatre minutes à partir de demain. Et si l’on dit "Bonjour et bienvenue à l’Automne", il va falloir être fort. Oui, Parce qu’aujourd’hui, on dit aussi, au revoir à l’été !

Ciao l’été ! C’est vrai que nos corps, nos vies sont très influencées par les changements de saison, mais comme on a préféré construire des forêts d’immeubles que de planter des arbres, il devient de plus en plus difficile de se relier aux éléments ! Sauf qu’on oublie trop souvent que pendant très longtemps les peuples ont vécu au rythme des saisons, en harmonie avec, en organisant des fêtes, des activités, des rituels propres à chacune d’entre elles. Alors dans cette forme de "passage" qui s’ouvre pour nous, c’est le temps de faire, en quelque sorte, les vendanges de notre été. Oui, le temps de la récolte est venu : les fleurs sont devenues fruits, dans les arbres, dans les champs et pour nous aussi, c’est le moment de faire fructifier tout ce que l’on a mis en place cet été ! Qu’est-ce qui a été riche ? Quels sont les projets qui se sont concrétisés ? Quelles parties de nous avons-nous "concrétisées", "réalisées" ?

Et puis, vous nous en parliez la semaine dernière, avec l’arrivée de l’automne, on a déjà commencé à faire le tri dans notre maison...

Oui, on se désencombre. On range à la cave les vêtements d’été, et on ressort les doudounes et les gants. Mais on peut aussi trier le reste de nos vies : qu’est-ce qui a besoin de partir ? Est-ce que j’ai une colère que je sens à l’intérieur, qui a besoin d’être traversée, pour mieux s’en aller. Qu’est-ce qui n’est plus vivant en moi et que je peux laisser disparaître en douceur ? C’est vrai que la symbolique de l’automne est forte, comme ces feuilles sur les arbres, qui vont peu à peu se dessécher, changer de couleur, puis tomber, pour se transmuter et se recycler.

Oui, nous aussi, nous allons connaître comme "des petites morts intérieures" qui ne sont pas des fins en soi mais des transformations, des périodes de transition d’un état d’être à un autre. Laisser certaines parties de nous se désagréger pour insuffler du neuf, au printemps. Si vous vous offrez le meilleur anti-stress qui soit, (à savoir une balade en forêt), vous allez pouvoir vous rendre compte à quel point la nature change à toute vitesse en cette saison, à quel point elle se désagrège.Alors nous aussi, nos vieux schémas, nos fonctionnements désuets on peut les regarder, et les laisser se dessécher afin qu’ils disparaissent.

Comme ces feuilles sur les arbres, arrêter de les nourrir. Laisser partir ce qui n’est plus, mais dans la douceur ! Les vieilles habitudes, les vieilles relations stériles, les liens toxiques.Enfin, l’automne, c’est aussi rentrer en soi et rentrer chez soi rendre notre intérieur accueillant et chaleureux, pour que "rentrer à la maison" soit un plaisir plus grand. Nous façonner un petit cocon qui nous donnera envie de rester au chaud pendant que dehors, la pluie et le vent dénudent les arbres feuille après feuille.