Des documentaires pour mieux éduquer les enfants

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Antidote est une chronique de l'émission La vie devant soi
Partagez sur :

Anne Cazaubon s’interroge sur l’impact de l’éducation dans notre enfance, à travers plusieurs documentaires.

Namaste ! Vous le savez en développement personnel, de quelque manière que ce soit, on essaye d’ouvrir toujours un peu plus nos consciences (Oui, je rappelle à toutes fins utiles que l’esprit critique est un muscle et que cette chronique Antidote est un magnifique terrain de jeu !)

Dans cette perspective, dans cet objectif que je nous souhaite pour cette année, "choisir de regarder des documentaires éclairés, conscients" peut être une piste. Des documentaires qui nous aident à y voir plus clair ou à se dire qu’il est peut-être grand temps de changer les verres de nos lunettes. Autour du thème de l’éducation notamment, "journée internationale des droits de l’enfant" oblige, (on en parlait tout à l’heure). On se souvient du modèle des écoles finlandaises dans le documentaire "Demain" signé Mélanie Laurent et Cyril Dion. On se souvient de la réalisatrice Clara Bellar, dans "Etre et devenir", qui nous parlait du "unschooling", de ces familles qui avaient choisi de ne pas aller à l’école et dont les enfants apprenaient à leur rythme, à la maison. J’étais déjà venu vous parler du documentaire d’Alexandre Mourot sur la vie dans une classe d’école Montessori "Le Maître est l’enfant".

Et bien désormais, il faudra ajouter à notre collection "L’arbre de l’enfance", documentaire signé Anne Barth. Un film qui s’interroge sur l’impact de l’éducation que nous avons reçue dans notre enfance sur, ensuite, le rôle de parent, d’enseignant, ou d’éducateur ?

Ils pètent un fusible !! C’est bien ça le problème et c’est bien pour cela, pour lutter contre la violence éducative ordinaire, entre autre, que ce genre de documentaire existe pour éviter les séquelles irréversibles que laisse la répétition de petites phrases assassines dans l’enfance. La réalisatrice Anne Barth a donc suivi la jeune Juliette pendant 7 ans, de l’âge de 11 à 17 ans une période charnière, compliquée, la pré-adolescence, l’adolescence, en se demandant quelles résonances, la nature et le milieu de vie de son enfance, de l’enfance en général, avaient-ils sur le passage à la vie adulte.

Cette voix à l’instant, c’est celle de Catherine Guéguen, pédiatre et spécialisé dans le soutien à la parentalité, auteur du plaidoyer "Pour une enfance heureuse", livre dans lequel elle rappelle que l’empathie est essentielle dans l’éducation, pour que l’enfant déploie pleinement ses capacités intellectuelles et affectives. Voilà "L’arbre de l’enfance" est certainement prochainement diffusé près de chez vous prochainement. Pour ce qui est de la région parisienne, il y a une projection ce soir à Nogent-sur-Marne, demain soir à Versailles. Mercredi, il y a deux séances de prévues dans le 14ème à Paris. Pour tout savoir, il vous suffit de vous rendre sur le site larbredelenfance.com.