Comment parler du divorce aux enfants ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Antidote est une chronique de l'émission La vie devant soi
Partagez sur :

S'il est compliqué de trouver les mots justes pour parler du divorce à ses enfants, les parents peuvent déjà rappeler à leurs enfants que la rupture du couple conjugal n'enlève rien au couple parental.

Namaste ! Aujourd'hui, on s’occupe des petits qui parfois ont du mal à gérer les décisions que prennent les grands. L’autre jour, 17h35, un bus plein à craquer, une sortie d’école, ça se pousse, ça rigole, ça piétine les bottes du monsieur, ça s’excuse à voix basse et ça glousse à gorge déployée… Les arrêts se succèdent, et peu à peu le bus se vide. Restent deux enfants de 7 ans, avec deux cartables bien plus grands qu’eux. C’est le moment que choisit le petit blond, resté silencieux jusque-là pour l’ouvrir et se confier à son amie. "Ben moi, mes parents, ils ont divorcé il y a 5 jours… En fait, ils étaient séparés depuis des années… J’ai compté et ça fait plus de la moitié de ma vie qu’ils sont séparés." Il a donc compté. Il y a cru. Et finalement, le couperet est tombé, il y a 5 jours. En face, la petite fille ne dit rien. Parce qu’en fait, il n’y a rien à dire.

Alors entendons-nous bien. Loin de moi l’envie de juger qui que ce soit, ou de commenter quoi que ce soit (on laisse ça à d’autres). Il y a des enfants pour lesquels c’est un drame que leurs parents divorcent, et il y a ceux qui prient tous les soirs pour que les cris cessent et que cela arrive enfin. Parce que c’est vrai que c’est compliqué de trouver les mots justes et apaisants dans ces cas-là… Et pour nous aider, il y a ce livre de Darlene Weyburne, aux éditions de l’Homme, Nous divorçons, quoi dire à nos enfants.

Quoi dire à nos enfants ? 

Que les parents, par exemple, ont pris la décision de divorcer parce qu’ils sont malheureux ensemble, et que cela se passerait mal à la maison, pour eux comme pour les enfants, s’ils ne se séparaient pas. On peut aussi ajouter que bien sûr, que ce serait plus harmonieux de vivre tous ensemble quand on s’aime, mais lorsque l’on ne s’aime plus, lorsque l’on se dispute en permanence, ce n’est plus vivable. Surtout, surtout, on peut rappeler à outrance et répéter que ce sont des problèmes d’adultes, que le plus important est préservé, et que contrairement aux liens amoureux, les liens entre les parents, et celui entre frères et sœurs durent eux, toute la vie. Rappeler à l’enfant que sa mère sera toujours sa mère, que son père sera toujours son père et que lorsque l’enfant fondera une famille, ils seront les grands-parents de ses enfants.

Comment annoncer que l'on va divorcer ?

C’est important que les deux parents le disent à tous leurs enfants en même temps (les petits comme les grands, puisque tous, ont droit à la vérité). Vous pouvez dire que l’on ne peut pas divorcer de ses enfants, que si le couple conjugal est en crise, cela n’enlève rien au couple parental, qui lui est maintenu. Le rassurer aussi sur le fait qu’il grandira entouré de l’appui maternel et de l’appui paternel, chacun, dans leurs différences. Et pour finir (et parce qu’ils sont nombreux les grands enfants qui "à l’époque le prenait bien, 'facile, même pas mal le divorce'"… et qui à l’âge adulte font tomber le masque du déni de leur souffrance sur un divan de psy), le plus important, c’est de rester bien vigilant, de rappeler à l’enfant qu’"un divorce, c’est difficile à supporter et qu’il peut toujours vous en parler s’il se sent triste".