Assassin’s Creed Origins : une belle plongée au cœur de l'Egypte antique

  • A
  • A
A l'heure du numérique est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Ubisoft sort vendredi un nouvel épisode de sa licence phare, Assassin's Creed. Le jeu se déroule en pleine Egypte antique avec des graphismes sublimes.

Direction l'Egypte antique. Pour son retour après deux ans d'absence, Assassin's Creed, la célèbre saga pose ses valises au pied des pyramides. Une nouvelle plongée en plein cœur d'une célèbre période historique alors que le jeu fête ses dix ans cette année et a déjà séduit plus de 100 millions de joueurs à travers le monde.

Dans ce nouvel épisode, baptisé Origins, Ubisoft propose de nouveaux tous les éléments qui ont fait la fait force d’Assassin’s Creed et particulièrement la reproduction ultra-précise et ultra fidèle des décors de l’époque. Dès le début du jeu, le joueur se retrouve au beau milieu des pyramides, en pleine Égypte antique, à dialoguer avec Jules César ou Cléopâtre. Une vrai réussite alors que les précédents épisodes de la saga avaient déjà permis de se plonger en pleine révolution française ou au cœur d'une bataille navale près de Cuba dans les années 1700. Car la reprise des éléments historiques reste la marque de fabrique du jeu.

Un mode éducation pour les écoles

En plus de cela, les amateurs retrouveront aussi la trame habituelle du jeu et bien évidemment la bataille contre une autre confrérie - comme une autre équipe -, et les enquêtes à résoudre. Au final, c’est l’occasion d’en apprendre un peu plus sur cette période. D’autant plus que l’autre grosse nouveauté de cette année est l'apparition d'un mode éducation. "Ce mode va permettre aux professeurs de collèges ou de lycées d'utiliser le jeu en gommant tous les aspects violant et d'utiliser simplement la recréation de l'Egypte antique. On va pouvoir se balader dans les pyramides, dans la recréation d’Alexandrie, voir le fameux phare d’Alexandrie tel qu'il était à l'époque sans être bloqué dans les missions qui peuvent parfois être un peu violente", explique Guillaume Delalande, journaliste et spécialiste d’Assassin’s Creed.

Car certains professeurs utilisent déjà le jeu en cours. Non pas, car il n'en est pas question, pour remplacer un cours d'histoire traditionnel, mais intéresser les élèves et leur donner envie d’en savoir un peu plus et d’aller faire des recherches.

Et puis tout un univers c'est construit autour du jeu avec notamment plusieurs livres. L'un d'eux, Assassin's Creed Graphics écrit par Guillaume Delalande et publié aux éditions Hachette Heroes, est particulièrement bien fait. Accessible aussi bien aux amateurs qu’à ceux qui veulent découvrir le jeu, ce livre remplie d'infographie et de données sur le jeu permet d'en apprendre beaucoup plus sur l'histoire de la saga. Sur les bâtiments par exemple qui ont été modélisés pour chaque épisodes, on découvre que c'est la Tour Eiffel qui est le plus haut, mais le Colisée avait aussi été reproduit par exemple.