Trump a un impact sur la vie amoureuse des Américains !

  • A
  • A
A la Une de la presse américaine est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Lors des "dates", ce rituel des rendez-vous amoureux aux Etats-Unis, soutenir Trump peut être un réel handicap.

Il reste une semaine avant l’élection, mais qu’il gagne ou qu’il perde, Donald Trump laissera une trace dans la société américaine. Il a même un impact sur la vie amoureuse des Américains !

"Filtrer". Trump a même contaminé les "dates", ce rituel de rendez-vous galant typiquement américain. C’est le site Politico qui raconte, témoignages à l’appui. En temps normal, "parler de politique à un premier rendez-vous c’est comme amener un ex-petit copain, ça ne se fait pas", mais voilà en ces temps de "trumpisation" des esprits, certaines femmes sont obligées de filtrer : comme cette New Yorkaise qui amène systématiquement l’élection dans la conversation "juste pour vérifier".

Elle est déjà sortie avec des Républicains, mais, dit-elle, "C’est une chose d’être républicain, c’en est une autre de soutenir Trump, ce dictateur misogyne qui n’a aucun respect pour les femmes". Pour elle comme pour beaucoup de femmes, c’est un défaut rédhibitoire : pas de trumpiste ! Encore moins depuis la vidéo où on l’entend tenir des propos obscènes et sexistes, se vanter d’attraper les femmes par leur sexe.

"Défendre Trump lors d’un dîner, c’est un drapeau rouge". Une trentenaire de Seattle raconte son effroi quand elle a entendu son date du soir trouver des excuses à Donald Trump. "C’était dur de ne pas se lever et partir au milieu du dîner »", conclut-elle.

Un site de rencontres spécifique. Pour les hommes qui supportent Donald Trump, c’est aussi devenu un réel problème, à tel point qu’un Californien a créé un site de rencontres juste pour eux : trumpsingle.com. Ils sont 12.000 abonnés. Les deux tiers sont des hommes qui vivent surtout dans des grandes villes traditionnellement démocrates.

Tout ça nous montre à quel point cette campagne électorale, l’un des plus moches et des plus polarisantes, a divisé profondément l’Amérique.. Un fossé qui ne sera pas comblé d’un coup de baguette magique au lendemain de l’élection.