Retour dans le futur du New York Times : les premiers pas d'Hillary à la Maison-Blanche

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
A la Une de la presse américaine est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Le New York Times s'est prêté à un jeu amusant, il a imaginé les 100 premiers jours de la présidence d'Hillary Clinton.

Xavier Yvon pour la presse américaine

À la Une de la presse américaine avec un petit saut dans le futur dans le New York Times qui a imaginé les premiers pas d’Hillary Clinton présidente.

C’est un calendrier des 100 premiers jours de Madame la Présidente qui commence le 20 janvier 2017. Hillary Clinton prête serment, et cinq minutes après, le Congrès à majorité républicaine lance la procédure d'impeachment, de destitution. C’est le premier jour.

Troisième jour : Katy Perry, la chanteuse qui s’est démenée pour sa campagne, est nommée ministre des Transports.
Quatrième jour : Donald Trump licencie sa femme et ses deux fils. Il engage l’ancien patron de Fox pour être son troisième fils, qu'il nomme Donald Trump 3.
Cinquième jour : la présidente veut organiser un "week-end de filles" avec Angela Merkel.
Sixième jour : Bill Clinton demande ce qui a changé dans la recette des gaufres à la Maison Blanche depuis qu’il y était, parce qu'il "jure qu'ils ont changé quelque chose".
Huitième jour : échaudée par l'affaire de ses emails privés, la présidente change son mot de passe, de 1234 à 12345.
Douzième jour : Hillary Clinton amnistie Donald Trump pour tous ses impôts impayés, pourquoi ? pour remplir sa part du contrat. Ils avaient conclu un marché il y a deux ans. Trump se présente contre elle pour qu’elle gagne et en échange elle arrange ses affaires avec le fisc. Quand on voit dans le futur, on comprend mieux le présent. En fait, tout ce dont on parle ici est un vaste complot.
26e jour : nouvel appel pour un week-end de filles avec Merkel mais pas de réponse.
Puis dans les jours qui suivent la Russie envahit les États-Unis, mais Clinton commandant en chef gagne la guerre. Elle érige aussi un grand mur à la frontière canadienne et elle fait payer la facture au Canada.
Au 95e jour, des images satellites révèlent un brunch entre Angela Merkel et la britannique Theresa May, la présidente Clinton élève le niveau d'alerte des troupes.