Miss Piggy : c'est finalement elle la star du débat

  • A
  • A
A la Une de la presse américaine est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Alors qu'elle a été élue Miss Univers sous la direction de Donald Trump, "Miss Piggy" s'est allié au camp Clinton pour faire chuter l'homme d'affaires.

Xavier Yvon pour la presse américaine

La presse américaine refait évidemment le débat et la star de ce debrief ce n’est ni Trump, ni Clinton, mais Miss Piggy.

Qui est-ce ?

Miss Piggy c’est un nouveau personnage dans cette série addictive qu’est la campagne présidentielle. En vrai, elle s’appelle Alicia Machado et c’était la plus belle femme du monde puisqu’elle a été élue Miss Univers il y a 20 ans à une époque où le patron du concours de beauté n’était autre que Donald Trump.

Elle a fait une entrée fracassante dans la campagne devant plus de 80 millions de téléspectateurs quand Hillary Clinton a cité son nom pendant le débat, enfin plutôt ses "surnoms" que Trump lui donnait : "Miss Piggy" (Miss cochonne) donc parce qu’elle avait grossi et "Miss Femme de ménage" parce qu’elle était Latino.

Donald Trump ce matin sur Fox News ne s’est pas renié : "oui oui c’était la pire Miss Univers que nous avons eu. Elle a pris énormément de poids, 20 kg, c’était un problème".

Le milliardaire a mordu à l’appât et le camp Clinton avait tout prévu, raconte le Washington Post, puisqu’il travaille avec l’ex-reine de beauté depuis cet été :
- Diffusion d’une pub de campagne sur son histoire après le débat
- Portrait d’elle, drapée dans un drapeau américain dans le magazine Cosmopolitan
- Plan média : une conférence de presse et une interview sur CNN notamment qui en a carrément fait un Breaking news.

Ce n’était pas une simple attaque dans le débat mais un plan presque machiavélique pour dire "voyez comment Donald Trump traite les femmes et les Latinos", une catégorie d’électeurs essentiels pour Hillary Clinton.

Pour finir, dans les médias ici, on a retenu autre chose du débat. Vous vous souvenez d’Hillary Clinton qui tousse ?

C’est Donald Trump qui renifle très souvent et très fort pendant le débat. Ça alimente depuis le web et notamment Twitter où l’on se demande ce qu’il a sniffé. L’intéressé s’est défendu à la télé d’être enrhumé en prétextant que tout ça est de la faute au micro qui était défectueux. Make America Snif again