L'angoisse monte à quelques heures des résultats

  • A
  • A
A la Une de la presse américaine est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

À quelques heures de l'élection, le New York Times rapporte l'état de stress de Donald Trump qui ne veut pas se retrouver seul avec ses pensées.

Ça y est le vote c’est demain mardi. Les candidats vont enchainer les derniers meetings, mais Xavier Yvon nous raconte, grâce au New York Times, les coulisses de ces derniers jours chez Donald Trump.

Savez-vous ce que Donald Trump est probablement en train de faire en ce moment dans son avion, de retour de son dernier meeting du jour ? Il force ses conseillers à rester avec lui, à lui faire la conversation. Il ne veut pas dormir, se reposer ou se retrouver seul avec ses pensées car il est trop angoissé. C’est un journaliste du New York Times qui a pu passer ces derniers jours au cœur de la campagne Trump qui le raconte. Sur scène, Donald Trump joue l’homme fort sur de sa victoire, mais en privé, il a constamment besoin d’être rassuré. Même parler une minute à un journaliste le rend "nerveux", il veut rester, dit-il, concentré sur son message, ne pas déraper. Parce qu’après des mois de campagne son équipe a enfin réussi à le canaliser. Quand l’affaire des emails Clinton est revenue sur le devant de la scène, ses conseillers lui ont dit que c’était sa dernière chance, mais qu’il devait pour ça les écouter et arrêter de s’auto-détruire. L’un d’entre eux lui a dit : "vous êtes comme un animal sauvage qui chasse sa proie avec tellement de zèle qu’il ne voit pas la falaise, et qu’il tombe".

Son équipe lui a arraché son compte Twitter, dont il se servait sans filet pour insulter presque tout le monde et ça a marché, il est remonté dans les sondages et, raconte le New York Times, Donald Trump a constaté avec surprise que son message passait mieux quand il ne faisait pas de digression.

Et puis il a autre chose qui a changé chez lui : sa coupe de cheveux, on le voit depuis quelques jours, ils sont moins orange, plus pales et la mèche plus courte, pour un look plus présidentiel. De là à dire que ça va se jouer à un cheveu…

Le dernier jour c’est demain, les candidats ont-ils un programme très chargé ?

Ah oui, quatre meetings pour Hillary Clinton contre cinq meetings pour Donald Trump dans cinq États différents. Mais c’est Hillary Clinton qui finira en dernier avec un meeting prévu à minuit en Caroline du Nord.