Donald Trump en roue libre

  • A
  • A
A la Une de la presse américaine est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Après que sa feuille d'impôts ait été divulguée dans le New York Times, Donald Trump s'est complètement lâché samedi soir comme l'explique le Washington Post.

Xavier Yvon pour la presse américaine

À la Une de la presse américaine, ce sont les révélations du New York Times qui ont sorti des feuilles d’impôts de Donald Trump. Visiblement, ça eu un effet dévastateur sur l’humeur du milliardaire, c’est ce que raconte le Washington Post.

Là on a le Trump en roue libre, il s’est totalement laissé aller samedi soir dans un meeting, juste après l’annonce du scoop sur ses impôts. Le récit du Washington Post est édifiant : Donald Trump devait lire un communiqué de neuf lignes et ça lui a pris 25 minutes. Il a totalement oublié le prompteur auquel il s’astreignait depuis des semaines pour mieux maitriser son message et son image. Il s’est arrêté au milieu d’une phrase pour attaquer violemment Hillary Clinton et est allé jusqu’à mimer son malaise du 11 septembre, cette fameuse vidéo où on la voit à deux doigts de s’évanouir. Trump, l’acteur, a rejoué la scène, il a imité la démarche chancelante et a fait mine de tomber. "Comment peut-elle se battre contre Poutine alors qu’elle n’est même pas capable de faire trois pas pour aller à sa voiture !" a hurlé Donald Trump. Puis il a enchainé, elle doit être "folle", elle devrait être en prison et il a fini en suggérant qu’elle n’était pas fidèle à son mari Bill.

On imagine la tête de ses conseillers qui tentent de le canaliser. C’est l’apothéose d’une des pires semaines de sa campagne, écrit le Washington Post : il a perdu largement le débat télé de lundi dernier, même s’il le nie, il a passé les jours suivants à polémiquer avec une ancienne Miss Univers, allant jusqu’à tweeter des insanités sur elle entre trois heures et cinq heures du matin. Dans le même temps, des médias ressortaient son apparition dans un film X des années 80 où il était habillé et ne faisait que de la figuration. Avec les révélations sur ses impôts, il fallait que Donald Trump expulse mais bon, il a affirmé au débat que son meilleur argument c’était son "bon tempérament".

À propos des révélations du New York Times, comment le journal a-t-il eu ses feuilles d’impôts ?

Par la poste, c’est arrivé dans une enveloppe dans la case courrier d’une journaliste et pour vérifier leur authenticité, les reporters du Times sont allés chercher l’ancien comptable de Donald Trump, retraité de 80 ans qui vit aujourd’hui en Floride, qui a reconnu les documents.