10 étapes pour soigner le trauma Trump

  • A
  • A
A la Une de la presse américaine est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Le New York Times s'autorise à donner quelques conseils aux Américains qui ont du mal à supporter que Donald Trump ait été élu 45e président des États-Unis.

Donald Trump à la Maison-Blanche ça devient un peu plus réel encore après sa visite à Barack Obama hier. C’est dur à accepter pour une partie des Américains, alors le New York Times leur donne des conseils.

La page opinion du journal s’est transformée en "guide de survie à la présidence Trump", ça s’adresse évidemment à cette moitié de l’électorat qui n’a pas voté pour le milliardaire et qui se retrouve totalement sidérée et déboussolée.

1er conseil : n’émigrez pas au Canada, (son site internet pour l’immigration a planté, saturé de visites la nuit de l’élection). Les canadiens vont vous saouler avec leur super génial très beau Premier ministre.

Non suivez plutôt les "10 étapes pour soigner le trauma Trump".

D’abord : une nuit de beuverie, puis se dire que Donald Trump n’est pas un idéologue, mais un pragmatique. Se dire aussi qu’il va nommer des gens compétents pour l’épauler. Surtout ne pas penser que la moitié de l’Amérique est raciste, une élection c’est avant tout un choix entre la continuité ou le changement. Pour se donner du baume au cœur, regarder les résultats des autres scrutins notamment les referendum : dans certains États, il y a désormais des contrôles sur les armes, une augmentation du salaire minimum ou de la marijuana légalisée (ce qui pourrait se révéler utile dans les années qui viennent, écrit le journaliste).

Dans un autre article on peut lire ce conseil : si vous êtes terrifiés à l’idée de voir Donald Trump avec les codes nucléaires, rappelez-vous qu’il a des aides de camp responsables. En 1974, quand Richard Nixon buvait trop à cause de l’affaire du Watergate, son ministre de la défense avait discrètement ordonné aux militaires de ne pas obéir à un ordre d’attaque nucléaire sans vérification.

Et puis pour les New Yorkais, il y a la thérapie du post-it depuis l’élection, ils peuvent écrire leurs pensées sur ces bouts de papier mis à disposition, et les coller dans un couloir du métro, qui est déjà bien rempli.

Et quant à Xavier Yvon, il n’a pas encore trouvé le guide de survie pour correspondant sous une présidence Trump. Il a un peu de temps d’ici la prestation de serment le 20 janvier.