Xavier Beulin : les charges des agriculteurs "vont baisser de 3%"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le patron de la FNSEA était reçu jeudi par Manuel Valls. Il a obtenu des baisses de charges pour les agriculteurs.

Les agriculteurs ont besoin d’aide pour assurer la pérennité de leur activité. Xavier Beulin, patron de la FNSEA, était reçu à Matignon par Manuel Valls et quatre ministres. Une réunion axée sur l’emploi et l’écotaxe. Au micro d’Europe 1, il assure avoir été entendu, mais attend des décisions pour "remettre la machine en route".

Un secteur porteur, qui cherche de la compétitivité. "Dans l’agriculture française, on a de la chance car la France peut profiter de la demande mondiale qui est en hausse", explique le patron de la FNSEA. Toutefois, il assure que pour être compétitif, le gouvernement doit "donner un coup de pouce supplémentaire". Et cela passe par une baisse des charges. "Les agriculteurs n’étaient pas concernés par le CICE (crédit impôt compétitivité emploi)", rappelle Xavier Beulin. Il dit avoir obtenu du Premier ministre une baisse des charges de 3%. "Ça représente, sur une année, entre les chefs d’exploitations et leurs employés, environ 700 millions d’euros", chiffre le patron syndical.

Moins de charges, plus d’emplois. La baisse des charges devrait permettre, selon le patron de la FNSEA, de tenir les engagements pris envers le président de la République à l’automne. "On a aujourd’hui près de 9.000 emplois non pourvus dans l’agriculture", rappelle-t-il encore.

Trouver une nouvelle écotaxe. Xavier Beulin assure que le Premier ministre veut remettre à plat le dispositif. "Dans la filière avicole la taxe peut être prélevée 6 ou 7 fois", avec le système actuel. En attendant le détail des propositions de la ministre de l’Agriculture, il s’enthousiasme de l’idée d’imposer une vignette aux camions étrangers. Mais il espère que Manuel Valls tranchera vite car le secteur agricole "a besoin de perspective de long terme".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

WARNING - Ségolène Royal laisse les camionneurs en plein brouillard

PLAN D’ACTION - Valls détaille son plan d'économies de 50 milliards