Web : Facebook s’offre Instagram

  • A
  • A
Web : Facebook s’offre Instagram
Instagram, ce n'est pas seulement un outil de partage de photographie, c'est aussi une palette de filtres qui permettent, comme ici, de donner un style "retro" à des photographies prises au XXIe siècle.@ DR
Partagez sur :

Le réseau social a acheté pour un milliard de dollars l'application de photographie qui monte.

Bien décidé à rester incontournable, le site de socialisation américain Facebook a annoncé lundi avoir racheté l'application de photographie en ligne pour appareils mobiles Instagram. L’opération  se chiffre à 1 milliard de dollars en actions et en numéraire, le prix à payer pour s’emparer d’une application à la popularité grandissante.

Enrichir la publication de photographies sur Facebook

"Je suis heureux de vous annoncer que nous avons accepté d'acquérir Instagram et que leur talentueuse équipe va rejoindre Facebook", a annoncé le Pdg de Facebook Mark Zuckerberg. L’objectif de Facebook est de fusionner son propre système de mise en ligne de clichés avec celui d’Instagram.

"Nous pensons que ces systèmes différents vont se compléter" mais pour cela "nous devons avoir en tête de garder et solidifier les forces et les caractéristiques d'Instagram plutôt que d'essayer de tout intégrer dans Facebook", a souligné Mark Zuckerberg.

"Instagram ne va pas disparaître. Nous allons travailler avec Facebook pour bâtir un réseau. Nous allons continuer à ajouter des caractéristiques au produit pour trouver de nouvelles manières de créer une meilleure expérience photo", a confirmé la direction d’Instagram.

C’est quoi Instagram ?

Conçue pour les smartphones dotés d’appareil photographique, l’application Instagram permet à la fois de retoucher le cliché et de le partager en ligne. Instagram doit notamment son succès à un filtre qui donne en deux clics un aspect "vintage" à sa photographie.

09.04.Instragam.cliche.retro.930.930

© DR

Instagram permet également de mettre en ligne la photographie et de la partager comme d’autres réseaux sociaux. Déjà connue alors qu’elle n’était disponible que sur iPhone, l’application devrait connaître une nouvelle vie avec son arrivée début avril sur le système d’exploitation Androïd (téléphone Google, HTC, etc.). Pourtant, Instagram revendique déjà 30 millions d'utilisateurs.

Un objectif : préparer l’avenir

Si Facebook a fait cette annonce un lundi de Pâques, c’est avant tout pour mieux préparer son entrée en Bourse. Ce rachat d’une start-up déjà prometteuse va faire monter encore un peu plus sa cote. Facebook devrait ainsi lever quelque 10 milliards de dollars en Bourse.

Sur le plus long terme, ce rachat doit surtout permettre de consolider le réseau social. Financé par la publicité, Facebook risque de perdre de l’argent s’il perd des abonnés : les courbes de "recrutement" de ses nouveaux membres sont donc scrutées par tous.

Or Instagram représente exactement le type d’applications prometteuses : elle bénéficie de l’engouement pour les smartphones, dont les achats ne cessent de gonfler. Ajoutez-y un succès médiatique, Barack Obama, Rihanna ou encore Justin Bieber l’ont adopté, et vous comprendrez l’intérêt de Facebook.