Wall Street finit en hausse, tournée vers une semaine chargée

  • A
  • A
Wall Street finit en hausse, tournée vers une semaine chargée
Les courtiers s'attendent très majoritairement à une hausse de taux de la banque centrale américaine.@ AFP
Partagez sur :

Avant une semaine marquée par plusieurs événements d'ampleur, la Bourse américaine a terminé en légère hausse vendredi.

Vendredi, Wall Street  a clôturé en hausse à l'issue d'une séance incertaine, les courtiers mettant finalement de côté les craintes commerciales pour se préparer à une semaine prochaine chargée. Selon des résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average s'est apprécié de 0,30%, à 25.316,53 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a pris 0,14% à 7.645,51 points après avoir connu trois records de suite cette semaine.

Une semaine prochaine "très importante". L'indice S&P 500 a avancé de 0,31% à 2.779,03 points. Sur la semaine, le Dow Jones a pris 2,77%, le Nasdaq 1,21% et le S&P 500 1,62%. "Les marchés ont commencé par adopter un ton prudent en séance lié aux craintes commerciales mais ont ensuite privilégié les fondamentaux économiques américains qui sont toujours bons", a indiqué Peter Cardillo de Spartan Capital. Faute de nouvelle majeure en cours de séance en provenance du G7 qui se tient au Canada et réunit vendredi et samedi les dirigeants des sept économies les plus développées au monde, les investisseurs se sont positionnés en fonction des prochaines échéances.

La semaine prochaine sera "très importante", d'après Quincy Krosby, stratégiste marché en chef de Prudential Financial. Alors que les courtiers s'attendent très majoritairement à une hausse de taux de la banque centrale américaine (Fed) à l'issue de sa réunion mardi et mercredi, "les regards seront tournés vers ses prévisions économiques", a affirmé Quincy Krosby.

Réunion de la BCE et sommet Trump-Kim. La réunion de la Banque centrale européenne (BCE) est également dans l'esprit des investisseurs alors que "le marché s'attend à des commentaires sur la fin du programme de rachat de dettes" de l'institution, actuellement à 30 milliards d'euros par mois, a commenté Quincy  Krosby, ajoutant que la Banque du Japon a également prévu une réunion. Par ailleurs, le président Trump doit se rendre à un sommet très attendu avec le leader nord-coréen Kim Jong-un à Singapour.