Votre lave-linge tient (encore) le choc

  • A
  • A
Votre lave-linge tient (encore) le choc
@ MAXPPP
Partagez sur :

La durée de détention moyenne des gros appareils ménagers n’a que légèrement baissé depuis 1977.

On ne change pas beaucoup plus souvent son frigidaire ou son lave-linge qu’il y a 30 ans. Une étude TNS Sofres publiée mardi montre que la durée de détention moyenne par un ménage des gros appareils électroménagers n’a que très légèrement baissé depuis une précédente étude similaire, menée en 1977.

Selon l’étude, commandée par les professionnels du secteur, la durée de détention, qui s'étend entre l'année d’entrée de l'appareil dans le foyer et l’année de remplacement de cet appareil, quel qu'en soit le motif, atteint 10 ans et 7 mois pour un réfrigérateur en 2010, contre 11 ans et 5 mois en 1977, soit une baisse de 10 mois. Pour une machine à laver, elle atteint 10 ans et 1 mois, contre 10 ans et 11 mois en 1977.

"Fréquence d’utilisation intensifiée"

"Contrairement à certaines idées reçues, la durée d'utilisation des gros appareils électroménagers se maintient par rapport à 1977", se félicite dans un communiqué le Groupement interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager (Gifam). Ce résultat, estime la fédération professionnelle, est "d'autant plus remarquable que le prix des appareils est en baisse constante et que leur fréquence d'utilisation s'est intensifiée".

L'étude révèle par ailleurs que la durée de vie moyenne des appareils, c’est-à-dire le temps écoulé entre l’achat et la panne "irréparable", est supérieure à sa durée d'utilisation. "Dans 40 à 50% des cas, des appareils sont remplacés alors qu'ils sont encore en état de fonctionner ou qu'ils seraient réparables", pointe le Gifam.