Volkswagen prend le contrôle de Porsche

  • A
  • A
Volkswagen prend le contrôle de Porsche
Partagez sur :

L’union entre les deux groupes allemands sera dominée par Volkswagen, qui espère rivaliser avec Toyota, le n°1 de l’automobile.

Volkswagen va prendre 42% de Porsche AG – filiale à 100% de Porsche SE – d’ici à la fin de l’année. Ce rapprochement des deux constructeurs allemands va permettre la formation d'un géant européen de l'automobile. Outre Volkswagen et Porsche, le nouveau groupe comptera dix marques, dont Audi, Bentley, Bugatti, Skoda, Seat et Lamborghini.

Le plan de fusion validé jeudi soir va se faire par étapes, et doit être achevé courant 2011. Le Land de Basse-Saxe, qui détient 20% dans Volkswagen, conservera sa minorité de blocage. Le Qatar devient le troisième actionnaire de la nouvelle entité, mais le président du directoire de Volkswagen, Martin Winterkorn, n'a pas précisé quelle proportion serait détenue par l'émirat.

Pour financer cet achat, Volkswagen va procéder à une augmentation de capital de 3,3 milliards d’euros, suivie de l'émission de nouvelles actions préférentielles au premier semestre 2010.

Cette issue marque le terme d'une lutte d'influence entre les directions de deux groupes. Porsche avait tenté de s'emparer de Volkswagen, premier constructeur européen, mais l'offensive l'a endetté à hauteur de dix milliards d'euros et contraint à solliciter l'aide de sa cible et des pouvoirs publics allemands. Début août, le chef du comité d'entreprise de Porsche faisait encore savoir que Volkswagen ne pourrait pas "acheter l'âme des ouvriers de Porsche" et que l'on ne construisait pas "une Porsche avec des morceaux de Polo".

Avec le constructeur du légendaire bolide 911, Volkswagen renforce son titre de premier constructeur européen avec plus de 400.000 salariés dans le monde et une production annuelle de 6,4 millions de voitures. "Nous avons plus que jamais l'outil" pour devenir "le numéro un de l'industrie automobile" devant Toyota, a claironné Martin Winterkorn, pressenti pour prendre les rênes de la nouvelle entité.