Volkswagen : les soupçons de triche "pas vérifiés" selon le constructeur

  • A
  • A
Volkswagen : les soupçons de triche "pas vérifiés" selon le constructeur
@ JULIAN STRATENSCHULTE DPA AFP.
Partagez sur :

Le constructeur automobile allemand remet en cause les accusations de fraude sur les émissions de dioxyde de carbone de ses voitures.

Le scandale Volkswagen se dégonfle-t-il ? Le constructeur automobile Volkswagen a affirmé mercredi que les soupçons de mensonge sur les émissions de CO2 de centaines de milliers de voitures, dont il avait lui-même fait part il y a quelques semaines, ne s'étaient "pas vérifiés".

"Le soupçon n'est pas vérifié". "Après des contrôles internes et mesures complètes, il est dorénavant établi que sur presque tous les modèles, les émissions effectives de CO2 correspondent aux valeurs indiquées", selon le groupe. "Le soupçon de manipulation illégale des données sur la consommation (...) n'est pas vérifié", ajoute Volkswagen, dont les comptes ne seront du coup pas affectés par la charge de 2 milliards d'euros initialement prévue. Volkswagen avait annoncé début novembre que 800.000 voitures étaient concernées par la diffusion de fausses informations sur leurs émissions de CO2. Plus tôt dans le journée, le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung avait affirmé que seuls 40.000 véhicules (contre 800.000 annoncés initialement) affichaient un niveau d'émissions supérieur à celui qui était annoncé.