Volkswagen : la justice française ouvre une enquête pour tromperie aggravée

  • A
  • A
Volkswagen : la justice française ouvre une enquête pour tromperie aggravée
@ AFP
Partagez sur :

La justice française a ouvert vendredi une enquête pour tromperie aggravée à la suite du scandale Volkswagen. 

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour tromperie aggravée sur le scandale des moteurs diesel truqués des voitures Volkswagen, a annoncé vendredi à l'AFP une source judiciaire.

Le signalement d'un élu de la région Ile-de-France. Les investigations françaises ont été décidées après un signalement d'un élu de la région Ile-de-France, reçu jeudi par le parquet, et sur la foi des informations parues et des déclarations publiques sur cette affaire qui ébranle le géant allemand de l'automobile, a-t-on précisé.

Une enquête confiée à deux services. L'enquête française a été ouverte pour tromperie aggravée sur une marchandise susceptible d'être dangereuse pour la santé. Elle a été confiée à deux services: les gendarmes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (Oclaesp) et l'office anticorruption de la police judiciaire (Oclciff).

D'autres plaintes en parallèle.Près d'un million de véhicules diesel vendus ces dernières années en France, de marques VW, Audi, Skoda et SEAT, ont été équipés du logiciel permettant de tromper les contrôles antipollution, selon la filiale française de Volkswagen. Parallèlement à l'enquête du parquet de Paris, plusieurs plaintes ont été annoncées en France, par une association écologiste, mais aussi par des propriétaires français de véhicules diesel Volkswagen et des actionnaires français du groupe.