Vogica : 1.000 salariés sur le carreau

  • A
  • A
Vogica : 1.000 salariés sur le carreau
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’enseigne, spécialisée dans la vente de cuisines, a été placée en liquidation judiciaire.

Vogica ne fait plus recette. Symbole de l'industrie dans l'est de la France, l'enseigne spécialisée dans la vente de cuisines et salles de bain sur mesure, a été placée en liquidation judiciaire lundi faute de repreneur. Une décision qui va engendrer le licenciement d’un millier de salariés.

Problème de paiement des fournisseurs

Le tribunal de commerce d'Evry, dans l’Essonne, où se trouve le siège social du cuisiniste, a désigné un mandataire judiciaire, Me Pascale Huille-Eraud, désormais chargée de procéder à la vente des actifs de l'entreprise.

"Le tribunal a annoncé aujourd'hui (lundi, ndlr) la liquidation judiciaire de Vogica", a déclaré un porte-parole de la PME. Confronté à des difficultés d'approvisionnement et de livraison liées à une réorganisation de sa production, Vogica avait déposé son bilan fin septembre. Le cuisiniste avait notamment cessé de payer son nouveau fournisseur, l'industriel vosgien Nevelt, lequel avait riposté en arrêtant de le livrer.

Pas de repreneurs

L'entreprise s'était tournée vers la justice en demandant l'ouverture d'une procédure en redressement judiciaire dans l'espoir de trouver un repreneur. Selon des sources proches du dossier, des candidats ont manifesté leur intérêt mais aucun n'a fait d'offre de reprise. Parmi eux, les groupes de distribution Castorama, Conforama, Brico Dépôt et But. Trois fonds dits "vautour", spécialisés dans la reprise d'entreprises au bord du précipice, ont également aussi examiné le dossier.

La marque, née en 1976 dans les Vosges, était organisée avant sa faillite autour de deux filiales : Vogica, qui commercialisait cuisines et salles de bain personnalisées, et l'usine Manuest, qui fabrique des cuisines. Manuest, qui emploie 125 employés et dont les comptes ne seraient pas dans le rouge, pourrait trouver un acheteur, selon une autre source proche du dossier.

45 magasins fermés mardi

Pour le reste, c'est la fin d'une histoire semée de difficultés financières chroniques aggravées par la crise. Dans l'immédiat, la plupart des 1.047 salariés du groupe devraient se retrouver au chômage. Quant aux clients, ils sont invités à déclarer leurs créances auprès du mandataire judiciaire. Ceux ayant passé commande pendant la période de redressement judiciaire se verront retourner leur acompte.

Les 45 magasins Vogica sur l'ensemble du territoire sont fermés à partir de mardi. Depuis le début de l'année, l'annulation des commandes par les clients et des problèmes industriels chez son fournisseur ont limité fortement l'activité du cuisiniste, entraînant la cessation des paiements. Sur 58 millions d'euros de commandes depuis le début de l'année, 4 millions ont été annulées, dont la moitié déjà fabriquées. En 2009, Vogica, dirigée par William Ego, avait vu son chiffre d'affaires chuter de 33% à 71 millions d'euros, accusant sur l'année une perte nette de 1,4 million.

>> Vogica a mis en place un numéro d'information à disposition des clients : 01 45 30 86 85 et le site www.e-litige.com - une association de défense des consommateurs - propose d'aider les clients dans leurs démarches de remboursement.