Vinci choisi pour l’aéroport de l’Ouest

  • A
  • A
Vinci choisi pour l’aéroport de l’Ouest
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le groupe de BTP a été nommé pour construire l’aéroport sur le site de Notre-Dame-des-Landes.

Le groupement mené par le groupe de BTP Vinci a été choisi pour concevoir, financer, construire et exploiter le futur aéroport du Grand Ouest, près de Nantes, à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Le contrat de concession, d'une durée de 55 ans, concerne la construction et l'exploitation du futur aéroport du Grand Ouest, qui doit remplacer en 2017 l'actuel aéroport de Nantes Atlantique, menacé de saturation.

"Toutes les conditions sont actuellement réunies pour que le dossier soit bouclé avant le 31 décembre", la concession devant commencer au 1er janvier 2011, a précisé Jean Daubigny, le préfet de Loire-Atlantique qui suit le dossier. Le concessionnaire se verra confier la gestion de l'aéroport actuel de Nantes en attendant l'achèvement de Notre-Dame-des-Landes, ainsi que celle de celui de Saint-Nazaire, a précisé Vinci.

Un aéroport contesté

"Le concessionnaire investira de l'ordre de 400 à 500 millions d'euros dans la réalisation des nouvelles infrastructures, en se conformant à un cahier des charges particulièrement exigeant en termes d'insertion environnementale, de limitation des nuisances et de performances énergétiques", a précisé le ministère de l'Ecologie. Cette somme est conforme à ce qu'avait annoncé le secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau, lors de la signature, le 15 juillet à Nantes, du plan de financement du futur aéroport et de ses accès routiers.

Situé à une trentaine de kilomètres au nord de Nantes, l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes est contesté pour son utilité même par les écologistes qui s'inquiètent par ailleurs de la disparition de terres agricoles. Le ministère de l'Ecologie précise dans son communiqué que le nouvel aéroport "bénéficiera dès son ouverture d'une liaison de transport public à haut niveau de service", sans autre précision.