VIDEO - Sapin : les chiffres du chômage "ne seront pas bons"

  • A
  • A
VIDEO - Sapin : les chiffres du chômage "ne seront pas bons"
Partagez sur :

Le ministre du Travail maintient l'objectif d'inverser la courbe du chômage. Il a fixé un calendrier pour cela et compte s’y tenir.

INTERVIEW E1 – Michel Sapin était l’invité d’Europe 1 mercredi. Le ministre du travail a défendu le travail du gouvernement et insisté pour ne pas se tromper dans le calendrier. La courbe du chômage va s’inverser, même si les chiffres du mois de septembre seront mauvais. Idem pour l'écotaxe qui n’a pas encore été mise en place, mais les promesses seront tenues, en temps et en heure.

>> Regardez l'interview :

Le chômage. Les chiffres du chômage en septembre, qui doivent être dévoilés jeudi à 18 heures, "ne seront pas bons", a reconnu Michel Sapin. "Le bug du mois d’août qui a donné un effet faussement positif donnera cette fois-ci un effet faussement négatif", a-t-il assuré. Interrogé par Jean-Pierre Elkabbach sur les plans sociaux qui secouent le pays et notamment la Bretagne, Michel Sapin s'est montré rassurant. "Il ne faut pas confondre les drames locaux et la montée du chômage, explique le ministre. Et d'insister : "la tendance est au ralentissement du chômage".

Les contrats de générations. Bébés de Michel Sapin, les contrats de générations, sont critiqués : le nombre de contrats signés est bien inférieur aux prévisions, seulement 10% des 100.000 prévus. Toutefois, "non, ce n'est pas un échec", a martelé le ministre du Travail. "Ça marche extrêmement bien dans les petites entreprises. Mais il y a une forme d'impatience, c’est le début de cette mesure, il faut attendre pour qu’elle porte pleinement ses fruits". Le ministre du Travail a malgré tout reconnu un problème dans les entreprises de 50 à 300 salariés. "Il doit y avoir des négociations entre les patrons et les syndicats, mais elles n'ont pas été suffisantes. Or, dans ces entreprises, il y a d'importantes capacités à créer des emplois", a-t-il assuré.

L’écotaxe. Le ministre du Travail est aussi revenu au micro d’Europe 1 sur cette mesure violemment critiquée par le monde agricole et particulièrement en Bretagne. L’écotaxe est un projet de l'époque de Nicolas Sarkozy, issu du Grenelle de l'environnent et "c’est une bonne politique", a déclaré Michel Sapin. Le ministre a rappelé que cet impôt était "une politique globale" au niveau "européen". "Il y a des problèmes d'application", a toutefois reconnu le ministre du Travail qui rappelle également qu'un observatoire de l'écotaxe a été mis en place en Bretagne afin de voir les conséquences de la mesure et de les limiter au maximum.

Et la solidarité gouvernementale ? "La majorité était unie mardi lors du vote du budget", s’est réjoui le ministre du Travail. Il a rappelé ce qui fondait selon lui la solidarité gouvernementale et de la majorité : "le respect mutuel". "Nous ne sommes pas prisonniers les uns des autres, c’est une alliance", a précisé Michel Sapin. Quant à l’affaire Leonarda et les appels des Verts aux lycéens, ce sont de simples "enfantillages" et qu’il faut respecter la loi. Enfin, le ministre du Travail a défendu les prises de positions de François Hollande, en égratignant les "méthodes" des médias au passage : "il faut respecter la parole du chef de l'Etat, et celle d'une adolescente, éventuellement écoutée".

sur le même sujet, ààà

• ECOTAXE - Le gouvernement va faire un geste pour la Bretagne
• 3'CHRONO - Ce qu'a déjà promis Ayrault
• PORTRAIT - A quoi sert un portique écotaxe ?