Vers la fin du mariage raté AOL-Time Warner

  • A
  • A
Vers la fin du mariage raté AOL-Time Warner
Partagez sur :

Le groupe américain de médias Time Warner a annoncé jeudi qu’il allait mettre en Bourse sa filiale internet AOL avant la fin de l’année. Une façon de marquer une séparation définitive.

"Nous estimons qu'une séparation est la meilleure solution", a commenté Jeff Bewkes. Le PDG du groupe américain de médias, Time Warner, a annoncé jeudi qu’il allait mettre en Bourse sa filiale spécialisée dans internet AOL. Concrètement, d’ici la fin de l’année, les actionnaires actuels de Time Warner vont se voir distribuer des actions AOL. Une opération qui ne rapportera aucun bénéfice.

Mais il s’agit de mettre un point final à l'un des rapprochements les plus désastreux de l'histoire de l'économie moderne. AOL avait, en fait, été racheté par Time Warner au plus fort de la "bulle internet" en 2001 pour quelque 165 milliards de dollars. Sa valeur n’a cessé depuis de se déprécier. Dès 2002, le groupe avait enregistré une perte de près de 100 milliards de dollars.

Conséquence : la mauvaise santé de cette filiale internet plombe depuis des années les résultats de l’ensemble du groupe. A l’origine, le mariage entre AOL et Time Warner devait marquer l’apparition d’une nouvelle économie où tous les contenus convergeraient autour d’internet.