Veolia garde la main sur l’eau parisienne

  • A
  • A
Veolia garde la main sur l’eau parisienne
@ REUTERS
Partagez sur :

Suez Environnement sorti des négociations, Veolia se retrouve seule en lice pour la gestion de l’eau.

Veolia est bien partie pour conserver le plus important marché de gestion et de distribution d’eau en Europe. Son concurrent Suez Environnement a en effet annoncé mardi qu’il avait été écarté de la négociation du contrat pour la distribution d'eau dans plus de 100 communes d'Ile de France, comme l'a révélé le journal Les Echos. Ce retrait laisse ainsi la voie libre à Veolia pour le dernier tour de négociations.

"Nous avons reçu la notification du Syndicat des eaux d'Ile-de-France (Sedif) et nous prenons acte de sa décision d'écarter notre candidature. Mais nous attendons maintenant de savoir sur quels critères s'est fait ce choix", a déclaré une porte-parole de Suez Environnement suite à cette annonce.

Veolia est donc désormais seule à la table des négociations pour ce contrat de délégation de service public, qui prendra effet le 1er janvier 2011. Enjeu de cet appel d’offre : la distribution en eau potable à 144 communes franciliennes, hors Paris, soit quelque quatre millions d'usagers.

Une annonce encore non-officielle

"Le choix ne sera fait que le 24 juin", a de son côté commenté un porte-parole du syndicat francilien, refusant de confirmer que la candidature de Suez avait été écartée. "Il y a une procédure à suivre, le choix sera fait par les élus, et uniquement par les élus", a-t-il ajouté.

Pour beaucoup d'observateurs, ce premier résultat, qui doit être officialisé le 24 juin par le comité du Sedif, est tout sauf une surprise: "Le scénario du film est écrit : on va reconduire Veolia", prédisait ainsi dès décembre Philippe Kaltenbach, maire PS de Clamart et également membre du Sedif.

La fin des contrats à très long terme

Cet appel d’offre pour attribuer le marché de la distribution d’eau est le premier depuis 1962. Jusque-là, ce secteur était géré de manière monopolistique, avec des contrats de très longue durée. Veolia (ex-Générale des Eaux) a en effet géré seule ce très lucratif marché, d’un montant actuel de 371 millions d'euros par an.

La décision finale du Sedif, qui attribue ce marché public, doit intervenir le 24 juin, quelques mois après la date prévue initialement, en raison d'une modification du périmètre géographique de la consultation. Le contrat signé s’étendrait jusqu’en 2020.

REAGISSEZ Êtes-vous satisfait(e) des tarifs de l’eau en région parisienne ?