Vélo électrique : "Il y a un vrai engouement chez les usagers"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Si la France a encore une "marge de progression" en ce qui concerne l'usage du vélo comme moyen de transport, Jean Gadrat, directeur général d'Indigo weel, explique sur Europe 1 "qu'il y'a un vrai engouement chez les usagers".

LA FRANCE BOUGE

"On sent que les gens ont envie de changer leur quotidien du transport." Jean Gadrat, directeur général d'Indigo weel, dresse ce constat au micro de Raphaëlle Duchemin de l'émission La France bouge sur Europe 1. Et les chiffres sont là pour appuyer son propos puisque, en 2017, les ventes de vélos électriques ont augmenté de plus de 90% en France, passant de 134.000 vélos vendus à 255.000.

Un usage qui "reste assez urbain". "On voit qu'il y a un vrai engouement chez les usagers", souligne Jean Gadrat. Ces usagers, ce sont majoritairement des quadragénaires qui décident d'opter pour l'option vélo électrique pour leurs trajets domicile-travail, détaille Grégory Trébaol, fondateur d'Easybike, une marque française spécialisée dans le développement de vélos électriques. "La congestion des centres-villes fait que l’on a une typologie de personnes actives. Ça reste assez urbain", ajoute-t-il.

Et pour répondre à cet usage urbain, le vélo doit devenir un véritable moyen de transport et plus seulement une activité de loisir. C'est ce que veut faire Addbike. Cette entreprise propose "un châssis avec deux roues à l'avant du vélo, sur lequel on vient mettre des modules en fonctions de ce que l'on veut transporter", explique Renaud Colin, président d'Addbike, avant d'ajouter : "On est en train de développer des modules spécifiques pour les professionnels."

>> De 12h30 à 14h, La France bouge avec Raphaëlle Duchemin sur Europe 1. Retrouvez le replay de l’émission ici.

Le vélo représente moins de 5% des trajets à Paris. La possibilité d'accéder à une alternative crédible et complète à la voiture se concrétise donc. "Aujourd'hui, il y a une diversité dans la mobilité, ce qui n'était pas le cas" auparavant, souligne Jean Gadrat. Avec Indigo weel, il est lui-même acteur de cette diversité. Cette application, développée par le groupe Indigo (parkings), propose des vélos en libre-service et sans attache à ses usagers. "On va bientôt proposer aussi des scooters électriques et par la suite, des voitures électriques, des trottinettes électriques...", détaille-t-il.

Malgré tout ce qui est mis en place pour développer son usage, le vélo représente moins de 5% des trajets effectués à Paris contre 29% à Amsterdam, précise Jean Gadrat : "La marge de progression est importante."