Une réforme des retraites dès 2013

  • A
  • A
Une réforme des retraites dès 2013
@ REUTERS
Partagez sur :

Un groupe d’experts sera constitué dès le 27 février pour proposer des pistes de réforme.

L’INFO. A chaque gouvernement sa réforme des retraites. Face à un système par répartition en déficit chronique, Matignon a décidé de se remettre à l’ouvrage et d’accélérer le pas en entamant dès cet hiver une nouvelle concertation. Objectif : initier une réforme avant la fin de l’année, tant pour répondre au déséquilibre du système de retraite que pour envoyer une image de sérieux gestionnaire à l’étranger.
>> A lire : Une réforme des retraites en vue

Ma retraite j'la veux !

© CAPTURE D'ECRAN DAILYMOTION

• La "commission pour l'avenir des retraites" dès le 27 février. Ce groupe d’une dizaine d’experts se réunira pour la première fois mercredi prochain avec une feuille de route claire : formuler des pistes de réforme. Cette commission sera présidée par Yannick Moreau, une conseillère d'Etat adaptée à la situation : cette petite femme blonde et souriante a présidé de 2000 à 2006 le Conseil d'orientation des retraites (COR), chargé de surveiller l’évolution de notre système de retraite.
>> Zoom : Les retraités rattrapés par la rigueur ?

Un calendrier serré. Cette commission aura environ un mois et demi pour formuler plusieurs propositions de réforme, remises au gouvernement mi-avril. Ces pistes seront ensuite soumises à l'avis critique des syndicats et du patronat, avant que le gouvernement ne reprenne la main à la rentrée 2013 en espérant s’appuyer sur un consensus avant d’engager sa réforme.

Des manifestantes contre la réforme des retraites le 23 septembre 2010. 930620

© MAX PPP

Les deux défis à relever. Si la commission pourra explorer toutes les pistes qu’elle juge nécessaire, elle devra néanmoins répondre à deux problématiques identifiées par la Ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine : le financement à court terme de notre système et sa simplification à plus long terme. Le court terme, ce pourrait être la désindexation temporaire des pensions par rapport à l’évolution prix. Le long terme, cela ressemblera probablement à un allongement de la durée de cotisation, avec néanmoins l'introduction de plusieurs correctifs pour tenir compte de la situation des salariés qui ont exercé des métiers pénibles et des salariés qui sont passés par plusieurs régimes.