Une PME en plein rush à un mois de l'Euro 2016

  • A
  • A
Une PME en plein rush à un mois de l'Euro 2016
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

La course contre la montre a commencé pour les 45 salariés de Marty Sports pour livrer à temps l'ensemble des équipements de l'Euro 2016.

REPORTAGE

A tout juste un mois du coup d'envoi de l'Euro 2016, le 10 juin prochain avec le match France-Roumanie, une PME du Maine-et-Loire, Marty Sports est en pleine effervescence. L'entreprise a remporté le marché des équipements de l'événement et doit fournir cages de buts, piquets de corners, abris de touches et même cartons rouges et jaunes. Pour les 45 salariés de l'entreprise, située à Saint-Clément-de-la-Place, la course contre la montre a commencé.

"Grosse pression". A l'usine, six groupes de montage ont tout juste trois semaines pour livrer les 200 buts équipant 45 stades, les dix de la compétition mais aussi les terrains de repli et des entraînements des 24 équipes. La PME familiale a accéléré lundi sa production : " On y va à fond la caisse", explique Laurent au service expédition : "C'est une grosse course contre la montre. Imaginez que l'on a un défaut de fabrication, on a une semaine de retard, et là on est dans les choux, on ne peut pas se le permettre. Grosse pression quand même".

"C'est impossible à gérer". Une cage complète de rechange sera fournie aux dix stades de l'Euro. Stéphane Martinez, un des codirigeants de l'entreprise envisage toutefois un scénario catastrophe : "Si une compétition était reportée d'une heure ou deux parce qu'il y a eu un incident sur le matériel, ce serait vraiment la grosse catastrophe". Et d'envisager le pire : "parce que le matériel ne serait pas utilisable et que le match ne puisse pas avoir lieu ou que l'on soit dans l'incapacité de réagir parce que l'on n'a pas d'assistant sur la compétition – ça n'a pas été demandé par l'UEFA, et la personne la plus proche est à 200 kilomètres ".

Le dirigeant préfère ignorer les craintes qui le traversent : "C'est impossible à gérer : il peut y avoir un tracteur qui va tondre la pelouse, et qui va percuter un but. Ça je ne veux pas y penser, non, ça n'arrivera pas". Marty Sports remportera 450.000 euros pour ce marché à prix cassé, remporté devant une dizaine de compétiteurs européens.