Une plage sur dix menacée à l’horizon 2015

  • A
  • A
Une plage sur dix menacée à l’horizon 2015
Partagez sur :

L’association Surfrider Foundation a mis en garde lors du Grenelle de la mer sur la qualité des eaux de baignade.

Si rien ne change, une plage française sur dix ne sera pas conforme aux normes européennes en 2015. C’est ce qu’a rappelé l’association Surfrider Foundation lors du Grenelle de la mer qui est entré dans sa phase finale vendredi.

La Bretagne, les Alpes maritimes et la Guyane sont les régions françaises les plus polluées d’après l'association Surfrider, qui a passé 1970 plages françaises au crible, en prenant en compte les nouvelles normes européennes applicables, au plus tard, en 2015.

171 plages pourraient être interdites et 27% des plages françaises déclassées si la directive européenne relative à la qualité des eaux de baignade était appliquée dès aujourd’hui. Des plages généralement à proximité de rivières, de grandes villes ou de bassins agricoles, explique Cendrine Templier directrice adjointe de la fondation. Ecoutez-la :


L'association conseille d'anticiper et de commencer très vite des travaux de mises aux normes. Lors du Grenelle de la mer les participants ont fait des propositions très concrètes comme mieux réglementer l'entretien des fosses sceptiques ou encore placer des bandes d'herbe le long des zones d'élevages pour neutraliser les eaux de pluie polluées.

Lancé en avril, le Grenelle de la mer a réuni les représentants de l’Etat, patronat, syndicats, collectivités locales et ONG "vertes". Vendredi, la table ronde finale était le point d'orgue de ce processus qui a généré plus de 600 propositions des différents acteurs. Le chef de l'Etat devrait prononcer un discours sur les ambitions maritimes de la France lors d'un déplacement au Havre le 16 juillet.