Une personne handicapée a trois fois moins de chances de trouver un emploi

  • A
  • A
Une personne handicapée a trois fois moins de chances de trouver un emploi
Les personnes en situation de handicap ont plus de mal à s'insérer sur le marché de l'emploi@ PHILIPPE DESMAZES / AFP
Partagez sur :

Le taux de chômage des personnes en situation de handicap est deux fois plus élevé que la moyenne et la période sans emploi est généralement plus longue, indique une enquête du ministère du Travail.

Moins de chances de trouver emploi, plus de temps partiel, plus de probabilité d'être au chômage et plus longtemps : les travailleurs handicapés ont un accès plus difficile à l'emploi que le reste de la population, indique mercredi une enquête du ministère du Travail.

Seulement 43% de personnes en situation de handicap en emploi. Selon cette analyse de l'année 2015 menée par la Dares, près de 2,7 millions de personnes de 15 à 64 ans bénéficiaient cette année-là de la reconnaissance administrative d'un handicap ou d'une perte d'autonomie. En ajoutant celles qui déclarent souffrir d'une maladie ou d'un problème de santé chronique les limitant depuis au moins six mois, 5,7 millions de personnes étaient considérées "en situation de handicap" il y a deux ans.

Parmi celles ayant une reconnaissance administrative, 43% étaient actives : 35% en emploi et 8% au chômage. Le taux d'activité pour la population plus large des personnes en situation de handicap était lui de 53%, dont 45% travaillaient, contre 72% de la population des 15-64 ans, dont 64% en emploi.

Plus âgés et moins diplômés. Pour le ministère du Travail, deux facteurs viennent en partie expliquer cette différence : la population des personnes reconnues handicapées est plus âgée - plus d'une personne sur deux a 50 ans ou plus, contre moins d'un tiers de la population générale - et elle est moins diplômée - seules 21% sont titulaires d'un diplôme supérieur à Bac+2, presque deux fois moins que la moyenne. Néanmoins, "même lorsqu'on tient compte de ces caractéristiques, avoir une reconnaissance administrative de handicap diminue de plus de trois fois la probabilité d'être en emploi", souligne l'étude.

Plus de temps partiel. En 2015, 477.000 hommes et 461.000 femmes bénéficiant d'une reconnaissance administrative de handicap étaient en emploi. Ils occupaient plus souvent un emploi ouvrier (31% contre 20% de l'ensemble de la population) que cadre ou profession intellectuelle (8% contre 17%). Ils étaient par ailleurs plus employés à temps partiel, 32% contre 18% de l'ensemble de la population. 

Deux fois plus de chômage. En 2015, le taux de chômage des personnes ayant une reconnaissance du handicap était de 19%, soit deux fois plus que la moyenne nationale (10%). La période sans emploi est en général plus longue : la part des personnes handicapées en recherche d'emploi depuis au moins un an atteignait ainsi 63% (contre 45% pour l'ensemble des chômeurs) et l'ancienneté dans le chômage allait au-delà de trois ans pour près de 28% d'entre elles (contre 14%). Pour 18% des chômeurs handicapés, le chômage faisait suite à une rupture de contrat pour maladie ou invalidité.