Une auto avec votre épargne salariale ?

  • A
  • A
Une auto avec votre épargne salariale ?
@ REUTERS
Partagez sur :

Une idée a été lancée : débloquer la participation salariale pour l'achat d'un véhicule peu polluant.

L'idée a été lancée par le Conseil national des professions de l'automobile (CNPA) et relayée par Les Echos lundi : débloquer la participation salariale pour financer l'achat d'une voiture. "L'idée serait de donner une bouffée d'oxygène au marché qui en a bien besoin actuellement", souligne Patrick Bailly, président du CNPA, cité par le quotidien économique. Les chiffres des nouvelles immatriculations depuis le début de l'année sont là pour témoigner de cette crise durable que traverse par le secteur automobile : -15% en janvier, -12,1% en février.

La participation salariale, c'est quoi ? C'est un dispositif obligatoire dans les entreprises d'au moins 50 salariés, facultative dans les autres, qui consiste à attribuer aux salariés une fraction du bénéfice réalisé par l'entreprise. Pour encourager l'épargne, la somme versée est bloquée pendant cinq ans et exonérée de cotisations sociales et d'impôts. L'argent peut être débloqué dans des cas précis : mariage ou PACS du salarié, invalidité, surendettement, rupture du contrat de travail, création ou reprise d'entreprise, ou encore achat ou agrandissement d’une résidence principale. L'idée serait d'ajouter l'acquisition d'une voiture à cette liste.

Mais pas n'importe quel véhicule : "Pour rendre plus crédible et plus attractif le dispositif, le CNPA propose de le centrer sur l'achat de véhicules peu polluants, qu'il s'agisse de voitures neuves ou même d'occasion", précise Les Echos. Du côté du gouvernement, une source indique que la proposition est à l'étude. Elle pourrait être combinée avec une autre idée défendue par le ministre du Redressement productif : une "prime à la conversion" qui devrait inciter les Français à se débarrasser de leurs vieux véhicules polluants.

>> LIRE AUSSI : Diesel : une prime mais pas de surtaxe