Un trader "voyou" affole les cours du pétrole

  • A
  • A
Un trader "voyou" affole les cours du pétrole
Partagez sur :

Un Britannique a réalisé en début de semaine des transactions anormales qui auraient fait grimper le baril de plus de 2 dollars.

Le marché du pétrole de Londres, a affirmé vendredi mener une enquête sur une transaction "non autorisée" passée dans la nuit de lundi à mardi, à la suite de laquelle les cours du baril de brut avaient grimpé jusqu'à 73,50 dollars, un plus haut depuis huit mois. Un achat massif sur les marchés asiatiques, avait provoqué une flambée des prix du pétrole, sans que les analystes ou les traders puissent l'expliquer.

Après la circulation de rumeurs sur les marchés pétroliers, la maison de courtage londonienne, PVM Oil avait reconnu jeudi avoir été "la victime d'échanges non autorisés le mardi 30 juin". La maison de courtage a précisé qu'elle enquêtait elle aussi sur ces transactions.

Le volume d'échanges enregistré à des heures normalement creuses avait été de 16 millions de barils, soit deux fois la production quotidienne de l'Arabie saoudite, selon le Financial Timesqui a révélé l'affaire. Cela comprend à la fois les ordres passés par le courtier et ceux qu'ils ont pu déclencher par effet de contagion.

Pour certains experts, cet incident illustre la vulnérabilité du marché pétrolier aux manipulations de cours. John Hall, le fondateur d'un cabinet spécialisé, dénonce par ailleurs l’action d’un "courtier voyou".

En mai, la FSA britanniqueavait sanctionné un ancien trader de Morgan Stanley qui avait pris une très importante position non autorisée après un repas trop arrosé.