Un surprenant Tour de France des antennes-relais

  • A
  • A
Un surprenant Tour de France des antennes-relais
Partagez sur :

Les militants de "l'AlterTour", une manifestation écologiste, ont notamment découvert des antennes-relais dans des clochers d’église.

"L'AlterTour", un pastiche du Tour de France version écolo, s’est lancé dans une étonnante "campagne de contrôle anti-dopage des télécommunications par les micro-ondes". Avec à la clé une découverte réalisée en milieu de semaine : des opérateurs de téléphonie mobile ont installé des antennes-relais à l’intérieur de clochers d’église, notamment à Andlau et à Illkirsch, au sud de Strasbourg.

"On savait déjà qu’en raison d’une impopularité croissante, les opérateurs de la téléphonie mobile cachaient dans de fausses cheminées leurs antennes implantées dans les villes. A la campagne, ils semblent avoir réalisé que les clochers d’églises étaient idéalement situés pour relayer les micro-ondes des portables", racontent les "médecins" de "l'AlterTour". "L’utilisation d’un monument à visée spirituelle par des opérateurs téléphoniques à visée commerciale, est inquiétante", ajoutent-ils, non sans emphase.

Inquiétant, selon ces écologistes, le phénomène n'est en fait pas isolé. Environ 2 % des 50.000 antennes-relais présentes sur le territoire français seraient installées dans des clochers d’église, selon l'Association française des opérateurs de téléphonie mobile citée par le journal Le Monde. En février dernier, Mgr Barbarin, l’archevêque de Lyon, avait diffusé une lettre dans laquelle il s’oppose à de telle installation.