Un nuage à 200 millions de dollars

  • A
  • A
Un nuage à 200 millions de dollars
@ REUTERS
Partagez sur :

Aéroports fermés, vols annulés : la facture est élevée pour les compagnies aériennes.

Les aéroports fermés ? Pour l'environnement, c'est positif. Pour les compagnies aériennes, c'est cher. Les perturbations liées au nuage de cendres créé par l'éruption d'un volcan islandais coûte aux compagnies plus de 200 millions de dollars (148 millions d'euros) par jour, a annoncé vendredi l'Association internationale du transport aérien (IATA).

"A ces pertes de revenus s'ajouteront des coûts de réaffectation des appareils, de prise en charge des passagers et des appareils bloqués dans les différents aéroports", précise l'association.

Sur les places boursières, l'arrêt d'une partie du trafic aérien a fait baisser vendredi les titres des compagnies européennes.

L'IATA, qui représente 230 compagnies aériennes assurant 93% du trafic commercial international, a mis en place un centre de gestion de crise à Montréal, au Canada, et "est en étroite coordination avec Eurocontrol et les contrôleurs de trafic aérien européens".