Un nouveau suicide chez France Télécom

  • A
  • A
Un nouveau suicide chez France Télécom
Partagez sur :

Le ministre du Travail, Xavier Darcos, rencontrera le PDG du groupe, en début de semaine prochaine.

Une jeune femme de 32 ans, chargée de recouvrement chez l’opérateur de téléphonie Orange, s’est suicidée, vendredi en fin d’après-midi, sur son lieu de travail, dans le XVIIIe arrondissement parisien.

Des syndicats ont affirmé que la jeune femme s’est jetée de la fenêtre de son bureau "à l’issue d’une discussion sur les réorganisations de service", et la direction du groupe a précisé qu’elle "venait d'apprendre qu'elle changeait de chef d'équipe."

"C'est une personne qui était fragile, qui était suivie à la fois à titre personnel et dans l'entreprise par des psychiatres, des médecins du travail et l'assistante sociale depuis longtemps", a affirmé la directrice exécutive en charge du marché Entreprises de l’opérateur. Selon elle, la salariée bénéficiait d’une adaptation de "sa charge de travail pour tenir compte de sa fragilité".

Sébastien Crozier, président de la CFE-CGC/Unsa Telecoms, met la direction de l'entreprise face à ses responsabilités :



Le ministre du Travail, Xavier Darcos, a annoncé qu’il rencontrerait Didier Lombard, le PDG du groupe, en début de semaine prochaine. "L'objet de la réunion, c'est de voir tout ce qui peut être mis en oeuvre pour remédier à la vague de suicides en cours à France Télécom, trouver des parades aux troubles psycho-sociaux et liés au stress au travail afin d'y remédier", a déclaré un membre du ministère du Travail. Depuis février 2008, les syndicats ont dénombré 22 suicides de salariés chez Orange/France Telecom, pour environ 100.000 personnes en France.

Mercredi, un technicien de Troyes avait tenté de se suicider en se plantant un couteau dans l'abdomen lors d'une réunion après avoir appris la suppression de son poste.

> La colère des syndicats