Un ministre peut-il vivre avec 9 euros par jour ?

  • A
  • A
Un ministre peut-il vivre avec 9 euros par jour ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le ministre britannique du Travail assure que cette somme est suffisante. Des citoyens l'ont pris au mot.

Vivre avec moins de neuf euros par jour : c'est le défi lancé par plus de 380.000 Britanniques à leur ministre du Travail, Iain Duncan Smith. Lundi après-midi, réagissant sur la BBC au témoignage d'un vendeur ambulant, il a affirmé qu'il serait tout à fait capable de vivre avec 53 livres (soit 62 euros) par semaine. Chiche !

Moins de neuf euros par jour. Ni une ni deux, les auditeurs l'ont immédiatement pris au mot, en lançant sur le site Internet change.org une pétition en ce sens. Celle-ci "appelle Iain Duncan Smith (...) à prouver qu'il est capable comme il l'a affirmé, de vivre avec 7,57 livres par jour (environ 8,85 euros), soit 53 livres par semaine", peut-on lire sur le site, qui encourage le ministre à mener l'expérience pendant une année.

>> A LIRE AUSSI : les immigrés dans le viseur de David Cameron

Une baisse de revenus de 97 %. Cela représenterait pour lui un sacré changement de train de vie. Selon le quotidien britannique The Telegraph, il gagnerait actuellement quelque 1.850 euros livres par semaine, soit 263 euros par jour, après impôt. Un retour impliquerait donc une baisse de son revenu de 97 %. La pétition a instantanément trouvé un écho outre-Manche : en l'espace de deux jours, plus de 382.000 personnes l'ont signée.

La moitié du RSA. Même si le ministre assure avoir été au chômage "deux fois dans sa vie", et donc savoir "ce que c'est que de vivre avec le minimum", moins de neuf euros par jour représentent une somme très faible, environ 270 euros par mois. A titre de comparaison, le seuil de pauvreté est en France, selon les derniers chiffres de l'Insee, de 964 euros par mois pour une personne seule. On est donc très au-dessous.

>> A LIRE AUSSI : En France, la pauvreté ne cesse de progresser

Le montant avancé par Iain Duncan Smith est même très largement inférieur au Revenu de solidarité active : au 1er janvier 2013, celui-ci atteignait 483 euros pour une personne seule. Neuf euros par jour, c'est donc à peine plus de la moitié de ce montant.

Pourquoi ce débat ? Ce débat trouve son origine dans la refonte du système historique de prestations sociales. Selon le gouvernement de David Cameron, il serait trop généreux avec ses bénéficiaires et coûterait trop cher au contribuable. Début mars, Iain Duncan Smith expliquait ainsi que "les contribuables qui paient des impôts, qui travaillent très dur n'ont pratiquement pas vu leurs salaires augmenter. Et pourtant, le coût des aides sociales a crû d'environ 60% pour atteindre 200 milliards de livres". Conséquence, selon lui, le système "plonge de nombreuses personnes dans le piège de la dépendance vis-à-vis de l'Etat, incapables ou réticents à travailler."