Un employé de France Télécom se rend armé au travail

  • A
  • A
Un employé de France Télécom se rend armé au travail
Partagez sur :

Désarmé par ses collègues, le salarié s’est aussitôt "excusé auprès de tout le monde".

Un fusil non chargé, mais une cartouche dans la poche : mardi, un salarié de France Télécom s'est rendu armé sur son lieu de travail à Evreux, dans l’Eure.

L'homme "a tout de suite été entouré par ses collègues qui l'ont désarmé sans violence", a raconté un porte-parole de l’entreprise, confirmant des informations de Médiapart.

"Il était mortifié de ce qu'il avait fait. Après une réunion avec son manager, il s'est excusé auprès de tout le monde", ajoute France Télécom, qui n'a pas souhaité porter plainte contre son salarié, décrit comme "très impliqué dans son travail et très professionnel." Prévenue par un témoin de la scène, la gendarmerie s'est rendue au domicile de l'homme, de l'employé, et a saisi son fusil.

Mediapart évoque un incident survenu la veille de cet épisode, sans toutefois faire de lien de cause à effet : selon le site d’information, le salarié avait demandé quinze jours de vacances auprès de son chef d'équipe par courrier électronique et avait reçu une fin de non recevoir.

Cet incident survient dans un contexte de vive tension sociale au sein du groupe de télécommunications, confronté à une vague de suicides depuis début 2008.

Dans un discours aux syndicats diffusé mardi par France Télécom, le PDG Didier Lombard a réaffirmé la fin du principe de mobilité systématique des cadres tous les trois ans et s'est prononcé en faveur de l'arrêt des "mobilités non souhaitées pour les personnes à moins de trois ans de la retraite".