Un banc de méduses géant dérive au large du cap Corse

  • A
  • A
Un banc de méduses géant dérive au large du cap Corse
Partagez sur :

Un banc de méduses, long d'au moins une douzaine de kilomètres, a été repéré au large de la Corse. Il n’est donc par dangereux dans l’immédiat pour les baigneurs éventuels.

Parce que la mer présentait des reflets argentés anormaux, un témoin a donné l’alerte. C’est en fait un banc de méduses qui dérive actuellement au large du cap Corse. La taille de cette nappe est impressionnante : au moins une douzaine de kilomètres de long et de 10 à 100 mètres de large, étalée entre le port de Toga, au nord de Bastia, et la commune de Macinaggio, à la pointe nord-est du Cap Corse. Surtout, aucun vent n’est signalé en direction du rivage.

Ce banc de méduses est composé de Velelles, peu urticantes, et de spécimens violets, nettement plus irritants. Mais ces méduses sont pour l’instant sans danger pour les éventuels baigneurs. Elles sont en effet encore loin de la côte, situées à une distance de 2 à 3,5 kilomètres du rivage.

Depuis quelques jours, des méduses avaient été signalées dans la zone mais pas en de telles quantités. Le banc géant repéré a été placé sous la surveillance de l’armée. L'Abeille-Flandres, un remorqueur de la marine nationale venu du golfe de Santa Manza, près de Bonifacio, est notamment sur place.